Les 8es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) ont commencé. C’est le chef de l’État de l’Union des Comores, Ikililou Dhoinine, qui a donné le coup d’envoi de cette manifestation sportive, lors de la cérémonie d’ouverture officielle hier au stade de Moroni.
Le ministre seychellois des Sports, Vincent Meriton, qui est également le président en exercice de la CJSOI, le président de l’Assemblée nationale des Comores, Hamidou Bourhane, le secrétaire général de la CJSOI, Ram Lollchand, le président d’honneur du Comité d’organisation des Jeux, Mohamed Issimaila, l’ensemble du gouvernement comorien et les chefs des délégations des pays participants étaient présents à la cérémonie d’ouverture.
Les Jeux permettent aux jeunes de la sous-région de l’océan Indien de se rencontrer, d’échanger, de promouvoir et de renforcer l’amitié, la fraternité et la coopération.
Ikililou Dhoinine a décrit les Jeux comme une opportunité pour les Comores de contribuer à la promotion de l’amitié, de la fraternité et de la paix, et également de rapprocher à l’intégration régionale. Il a également rappelé aux sportifs d’adopter l’esprit de camaraderie, d’amitié et de fair-play pendant les Jeux. « Les vrais gagnants sont tous ceux qui participent », a-t-il dit avant d’ajouter que les jeunes participants sont des ambassadeurs de leurs pays respectifs.
S’adressant aux invités, Vincent Meriton a souligné qu’aujourd’hui les Comores démontrent « le fruit d’une volonté de réussir à ces Jeux dignes, où la chaleur de l’accueil et l’hospitalité de tout un peuple créeront une atmosphère et une ambiance inoubliables. »
Il a également noté qu’en tant qu’espace favorable à l’émulation des expressions, des échanges et des talents, les Jeux de la CJSOI constituent au-delà des simples compétitions et ateliers au programme une réelle richesse humaine.
Vincent Meriton a ajouté qu’en tant qu’activité phare de la CJSOI, ces Jeux inculquent aux jeunes les grandes valeurs universelles et sociales indispensables pour aller au bout de l’idéal, cet idéal de fraternité, d’équité, de synergie, cela réconcilié avec l’épanouissement, la compréhension mutuelle et l’excellence. « De même que les précédentes éditions, les 8es Jeux de la CJSOI assurent cet idéal autour d’un objectif partagé : la solidarité des États et pays de l’océan Indien. »
Une solidarité qu’il a décrite comme une preuve tangible de la bonne pratique de la coopération Sud-Sud, est une image éclatante qui accompagne la CJSOI depuis sa création et qui confirme que la CJSOI continuera à être cet espace de rencontre, de partage et de transfert de compétences.
Il a rappelé aux jeunes que leur participation à la 8e édition de ces Jeux, quelles que soient leurs performances, leur donne le privilège de dire à la jeunesse du monde entier que le dialogue, l’amitié et le partage sont les réalités des jeunes de la région océan Indien dont la conviction est d’incarner l’espoir pour l’avenir.
Toujours hier, il y avait également une fête d’ouverture sur l’île d’Anjouan où sont basés les basketteurs jusqu’à la fin de ces Jeux.
(Correspondance : Roland Duval)