Les Comores accueillent pour la première fois de son histoire, la 8e édition des Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan-Indien (CJSOI). La cérémonie d’ouverture se déroule cet après-midi à 15 h au stade de Moroni. Cet événement régional biennal met en valeur les jeunes sportifs de 14-17 ans (minimes -cadets) et s’impose aussi comme l’antichambre des Jeux des Iles de l’océan-Indien. Toutefois en raison des infrastructures limitées et d’une capacité d’accueil restreinte, seules trois disciplines sportives ont été retenues notamment, le football féminin, l’athlétisme et le basket-ball masculin.
Les compétitions débutent dès demain à 15 h à Mitsamiouli avec le coup d’envoi du match de football opposant Maurice au pays hôtes. Un tournoi à six équipes, en comptant aussi Madagascar, Réunion, Seychelle et Mayottes, que Maurice retrouve quatre ans après ses débuts en 2008 aux Seychelles où elle avaient enlevé le bronze. Cela dit, la partie s’annonce assez rude pour les protégées de Bahim Emrith. L’arbitre mauricien Queency Victoire ainsi que Jay Bhujun, accompagnateur, ont aussi fait le déplacement. Demain toujours, Mayotte affrontera Les Seychelles à partir de 17h30 au même endroit.  
En athlétisme, les compétitions se dérouleront au stade de Moroni à partir de jeudi 12 juillet et dureront jusqu’à dimanche. Mais là encore, compte tenu du manque d’infrastructures, seules quelques épreuves ont été retenues comme cela fut décidé initialement à la réunion ministérielle. Le stade de Moroni qui a subi des travaux de rénovations n’accueillera que les épreuves de saut en hauteur, 5 000 m marche, saut en longueur, triple saut, poids (garçons) et 3 000 km marche, longueur, triple saut et poids (féminins) alors que la course du 3 km masculin et  féminin et probablement aussi le 5 000 m marche masculin et le 3 km marche féminin se dérouleront hors-stade. Dépendant de la programmation des épreuves sur place, Kenny Niclair pourrait participer à la fois au saut en hauteur et au lancer du poids masculins, nous a-t-on précisé.  
Quant à l’équipe de basket-ball, elle est encadrée de David Grenade. La plupart des jeunes sont issus du centre national de formation. Les garçons effectueront eux aussi demain après-midi (17h30) une entrée assez délicate en croisant le fer avec la Réunion à Missiri. Un match à ne pas rater vu que Madagscar complète la poule. Quant au pays hôte, il rencontrera les Seychelles dans l’autre explication du jour, prévue à 20h30 à Anjouan. Les matches se joueront en quatre quarts de temps de 20 minutes chacun au lieu de 10 minutes.
Reste que Les Comores qui attendait non sans intérêt d’abriter un tel événement, a démontré qu’elles avaient fait l’effort de se mettre au diapason de la région. Même s’il s’avérera assez difficile de jauger de manière plus précise du jeune potentiel sportif des îles de la zone en l’absence des autres disciplines et d’épreuves incomplètes. Cela devrait donner un boost à l’île aux Parfums dans sa quête d’abriter dans un futur proche, les Jeux des Iles.