La CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien) a délégué son secrétaire général, à savoir le Mauricien Ram Lollchand, aussi bien qu’un de ses experts, nommément le Seychellois Eric Arnephie, aux Comores pour une visite d’inspection (28 novembre au 3 décembre) à sept mois de la tenue des 8es Jeux (-18 ans) dans l’archipel. Pour Ram Lollchand, la satisfaction est de mise, d’autant que le gouvernement comorien accorde tout son soutien à la tenue de ses premiers Jeux, prévus du 9 au 16 juillet 2012. Trois disciplines sportives (football, athlétisme et basket-ball) et trois activités jeunesse (assemblée des jeunes, musique et orchestre, peinture) sont au programme de ces Jeux.
L’objectif de cette mission aux Comores avait été défini en août dernier, lors de la réunion des experts et ministérielle tenue pendant les 8es Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles. L’objectif étant de vérifier l’état d’avancement des préparatifs en vue de ces 8es Jeux de la CJSOI que les Comores organiseront pour la première fois de leur histoire. Car en 1997, les Comores n’avaient pu organiser les deuxièmes Jeux après ceux de Maurice en 1995. Ils n’étaient pas prêts et ce sont les Seychelles qui avaient pris le relai en 1999. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette fois semble être la bonne à en croire les propos de Ram Lollchand et le rapport qu’il a déjà  envoyé aux pays membres de la CJSOI.
Pour le secrétaire général, « les Comores sont sur la bonne voie. Sur ce que nous avons vu sur place, Eric (Arnephie) et moi, je peux dire que l’organisation avance. Nous sommes satisfaits de l’état d’avancement des travaux de préparatifs en vue des 8es Jeux surtout en ce qui concerne le gymnase se trouvant sur l’île d’Anjouan. C’est très encourageant. » Ram Lollchand a ajouté avoir rencontré le Gouverneur de l’île, à savoir Mouni Baraka, aussi bien que le ministre de l’Éducation National, de la Recherche et de la Culture, chargé de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Issmaila. Le gouverneur a même fait part de l’engagement de son gouvernement en faveur de ces Jeux. Du reste, il a approuvé le budget de l’organisation, ce qui demeure, pour Ram Lollchand, une étape  très importante de franchie.
Le secrétaire général de la CJSOI a ajouté qu’une nouvelle visite aura lieu aux Comores au mois d’avril prochain, soit avant la tenue de la réunion des experts de la CJSOI, à Madagascar, prévue pendant la troisième semaine du même mois. Il a indiqué que La Réunion a exprimé son souhait de faire partie de ce déplacement à Moroni, aussi bien que le président de la commission médicale de la CJSOI, Dr Thierry Drevon. « Nous avons déjà envoyé un rapport de notre dernière visite aux Comores aux pays de la CJSOI et nous invitons ceux désirant se rendre aux Comores, au mois d’avril, de le faire », a-t-il fait ressortir.
Les infrastructures en bon état
Lors de sa visite dans l’archipel, Ram Lollchand a eu l’occasion d’effectuer une visite à Mitsamiouli, site de compétition pour le football, mais également lieu d’hébergement pour les footballeurs. Cette infrastructure construite dans le cadre du GOAL Project de la FIFA (Fédération internationale de Football Associations) accueillera les cinq équipes de football, soit un total de 60 personnes. Il nous revient que des aménagements seront nécessaires, afin que les équipes soient logées convenablement.
A titre d’exemple, les footballeurs pourraient utiliser les toilettes se trouvant dans les vestiaires du stade dans la mesure où les quatre toilettes se trouvant à l’Académie du Football seront insuffisantes.  Des lits supplémentaires devront également être installés entre autres. Il convient de souligner que ce site de compétition est en bon état et que le terrain d’entraînement n’est qu’à 15 minutes de route. Quant aux arbitres étrangers, ils seront hébergés à l’hôtel Karthala International à 38 km de Mitsamiouli et bénéficieront d’une voiture en permanence.
Pour ce qui est du stade d’athlétisme de Moroni, le directeur technique national de la fédération comorienne et les membres de l’équipe d’aménagement du stade ont fait deux propositions en ce qui concerne les épreuves de lancers et de sauts. Il est ainsi indiqué de faire venir de l’étranger des matériels amovibles, y compris un « sautoir amovible », ou d’aménager des aires de sauts et de lancers localement et de fabriquer les matériels pour le saut en hauteur sur place. Il n’empêche que selon une observation de la CJSOI, la première option paraît plus compliquée et qu’il a été recommandé de faire le nécessaire localement. Il n’empêche que si les travaux ne sont pas achevés au 31 mars prochain, la CJSOI se penchera sérieusement sur le maintien de certaines épreuves.
Au niveau de l’hébergement des pays en athlétisme, il nous revient que l’hôtel Les Arcades, qui comprend une vingtaine de chambres, accueillera les garçons. Toutefois, une réservation ferme devra être faite dans le plus bref délai. Les filles seront ,elles, logées à l’hôtel Jardin de la Paix, comprenant une quinzaine de chambres. Cet hôtel est situé à côté de Les Arcades. Quant aux chefs de délégation, ils seront logés à l’hôtel Auberge Palace se trouvant dans le centre-ville de Moroni, alors que les membres de l’équipe médicale seront  hébergés à l’hôtel Grillade
Anjouan dans le temps
Ram Lollchand et Eric Arnephie se sont également rendus sur l’île d’Anjouan où se dérouleront les compétitions en basket-ball. Ils ont effectué une visite au gymnase Missiri où ils ont rencontré le maire de Mutsamudu et l’équipe responsable de l’aménagement. Les deux experts de la CJSOI se sont dit satisfaits de l’avancement des travaux en ce qui concerne la réfection du sol. Pour ce qui est de l’hébergement sur l’île, les athlètes et les encadreurs résideront à l’hôtel Joanna Livingstone. Toutefois, seuls 24 chambres des 40 requises ont été complétées à ce jour.
Soulignons que l’équipe médicale sera logée à l’hôtel Le Pavillon et les chefs de délégation seront eux à l’hôtel Kamara. Les experts ont aussi recommandé au comité organisateur de contacter d’autres établissements hôteliers, afin d’éviter des surprises de dernières minutes. Il a été aussi demandé aux responsables présents de réactiver le sous-comité d’organisation et ce, en consultation avec le Commissaire général et le Directeur général des Jeux, afin de pouvoir présenter les modalités d’accueil et d’organisation lors de la prochaine visite de la CJSOI en avril prochain.
Par ailleurs, le comité organisateur a indiqué que les équipes de basket-ball, qui seront en compétition sur l’île d’Anjouan, mettront le cap sur l’île aussitôt arrivées à Moroni. Deux compagnies assurent la liaison entre les deux îles. Les organisateurs ont aussi assuré que pour ce qui est du transport interne, les contacts ont déjà été établis avec ceux concernés. Au niveau des cérémonies d’ouverture et de clôture, Mme Wahidat a indiqué qu’elles se dérouleront au stade de Moroni, alors que les athlètes se trouvant à Anjouan auront eux droit à un lancement officiel des 8es Jeux sur place.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Activités Jeunesse
La peinture au programme

Les jeunes participants aux activités Jeunesse (assemblée des jeunes, musique et orchestre, peinture) des 8es Jeux de la CJSOI seront eux en action au Palais du Peuple. Les garçons seront logés aux hôtels Ravinala et Zilimadjou, situés à 500m du Palais du Peuple, alors que les filles seront elles logées à l’hôtel Murafaka se trouvant à 1.5 km du Palais du Peuple. Selon le rapport émis par Ram Lollchand, un certain nombre de lits supplémentaires devront être fournis à ces hôtels. D’autre part, une activité supplémentaire, à savoir la peinture, a été ajoutée au programme et ce, sur une requête du président de la CJSOI, à savoir le Seychellois Vincent Meriton, sans pour autant augmenter le nombre de participants par pays. Il nous revient également que chaque pays aura à présenter une dizaine de tableaux qui seront exposés pendant toute la tenue des Jeux au Palais du Peuple.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Pour une meilleure communication
Des rencontres régulières recommandées

Il a été noté par Ram Lollchand et ce, suite aux explications de chacune des directions mise en place que les responsables n’étaient pas assez informés de l’avancée des préparatifs des autres directions. Il a été ainsi recommandé de tenir des réunions du comité organisateur sur une base régulière, regroupant tous les responsables, afin de permettre une meilleure coordination et communication. Il a aussi été demandé au Directeur général du COJ, Madiane Issa, d’établir et de faire respecter les différentes échéances par chacune des directions.