Les Maldives font rêver. Ses nombreuses îles, son climat doux, la beauté de ces paysages et la richesse de ces fonds marins en font une attraction touristique particulière. Ces “îles-hôtels” sont très prisées par des touristes venus principalement d’Europe.
Situé au sud du sous-continent indien, le pays est constitué de 26 atolls. La capitale, Malé, est la plus grande ville du pays. Le nom des localités se compose fréquemment de termes qui indiquent des caractéristiques géographiques particulières : “finolhu” désigne une île sur laquelle se trouvent peu de cocotiers, “fushi” une grande île située près du récif extérieur… Le point culminant du pays étant à moins de trois mètres d’altitude, les Maldives sont les premières menacées avec le relèvement du niveau des océans résultant du réchauffement climatique.
Île artificielle
La population est majoritairement musulmane, la religion d’État est l’islam et la législation est basée sur la charia. Malé, où vivent plus de 70,000 personnes, est surpeuplée. L’intégralité de la surface de l’île est recouverte de bâtiments, les immeubles poussant maintenant verticalement. Pour remédier à ce problème, le gouvernement a créé une île artificielle en pompant du sable au fond de la mer et en faisant un énorme tas. Sur cette île prévue pour accueillir 100,000 habitants, les bâtiments sont en cours de construction. Elle a été élevée deux mètres au-dessus de la mer pour pallier une éventuelle montée des eaux.
Riz et roshi
Les habitants des Maldives ne vivent habituellement pas sur les îles destinées au tourisme, qui sont entièrement occupées par de luxueux villages de vacances; ils sont concentrés dans la capitale ou dans certaines îles des atolls. Le tourisme est le principal moteur de l’économie avec plus de 87 hôtels construits sur les îlots. La douceur du climat, la beauté des paysages, des lagons, des fonds sous-marins, qui possèdent une flore et une faune incomparables, ont permis le développement important du tourisme depuis les années 1980.
Les ingrédients de base de la gastronomie maldivienne sont le poisson et le riz. Les plats les plus substantiels, qui se composent de riz et de “roshi” (un pain sans levain), sont dits long eat et sont à base, entre autres, de thon ou de sardines frites et de “valo mas” (poisson fumé). Les short eat ou “hedhikaa” consistent en revanche en un assortiment d’amuse-gueules sucrés et salés, généralement servis au comptoir des bars. Le jus de noix de coco encore verte, dit “kurumba”, donne une boisson délicieuse et rafraîchissante, tandis que le “raa” est la lymphe du palmier, qui se boit à peine extraite.