Les cyclistes mauriciens tenteront de faire mieux qu’en 2011 aux Jeux en essayant de réaliser le sans-faute. Il faudra pour cela, contrecarrer les coureurs du pays hôte (Réunion) qui seront très difficiles à battre sur leurs terres. Challenge compliqué mais pas insurmontable.
Lors des derniers JIOI aux Seychelles, la sélection mauricienne avait fait fort en remportant deux médailles d’or au Contre-La-Montre, Individuel grâce à Yannick Lincoln et par équipe. Cette fois-ci, l’objectif sera de faire aussi bien sinon mieux. Au sein de la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC), on respire la confiance. « Le coup est tout à fait jouable. Il faut se rendre à l’évidence que les Réunionnais seront coriaces à domicile mais il y a de quoi être confiants », a fait ressortir Jean-Philippe Lagane, membre de la fédération.
Les coureurs (Yannick Lincoln, Steward Pharmasse, Fidzerald Rabaye, Grégory Lagane et Olivier Le Court de Billot) sont actuellement au Centre mondial de Cyclisme à Aigle (Suisse) pour le stage de préparation finale sous la férule du Directeur Technique National (DTN) Sud-Africain Andrew Smith. Olivier Le Court s’est même distingué en remportant une victoire d’étape au Circuit de la Drôme. Autant dire que c’est de bon augure pour la suite. Si valeur du jour, Olivier Le Court demeure le meilleur coureur de la sélection, Lincoln et Pharmasse demeure les plus rusés et stratégiques. La fougue de Lagane et de Rabaye sera également des atouts à ne pas négliger. Grégory Lagane est un grand espoir de la petite reine mauricienne, capable de faire la différence s’il est idéalement placé. Le puissant Rabaye aura lui une belle carte à jouer au Contre-La-Montre Individuel.
Maurice essaiera donc de réaliser un grand chelem que seuls les Réunionnais avaient été en mesure d’accomplir en 1990 à Madagascar. En 1979 (La Réunion) et 1985 (Madagascar), les coureurs de l’île soeur avaient obtenu deux médailles d’or. Ces données serviront certainement de catalyseur aux protégés d’Andrew Smith. Connaissant la force de frappe de l’armada réunionnaise, qui évoluera devant son public, et qui plus est, maîtrise les différents parcours sur ses dix doigts, ce sera très dur pour l’équipe mauricienne. Ce sera très serré. D’autant que la sélection réunionnaise possède des coureurs de grande qualité à l’instar d’Emmanuel Chamand, l’un des meilleurs spécialistes de l’effort en solitaire à La Réunion. Il s’était notamment distingué lors de l’Étoile de l’Océan Indien.
Sébastien Elma est également un client tout comme Bertrand Soubadou. C’est une équipe homogène qui voudra certainement faire pencher la balance en sa faveur. « Ce sera du 50-50 dans l’épreuve de la course en ligne. Il faudra être sacrément costaud mais le coup est faisable. En ce qu’il s’agit des deux clm, je ne me fais pas de souci », a ajouté Jean-Philippe Lagane. Quoi qu’il en soit, remporter les trois médailles d’or serait une belle récompense pour Yannick Lincoln et consorts, même si la tâche s’annonce ardue.