7 cavaliers mauriciens mettront le cap sur la Réunion pour prendre part à des épreuves de Concours de sauts d’obstacles (CSO) les 7 et 8 août à Saint-Pierre. Les sports équestres ont été retenus en tant que discipline de démonstration, comme c’était le cas en 2007 lors des 7es Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) à Madagascar. Cette compétitionn est organisée par le Comité Régional d’Équitation de La Réunion, en partenariat avec les Écuries de Mon Repos (Saint-Pierre).
Ce sont Jérôme Ferrat, Margaux Koenig, Damien Chasteau, Amaury Chasteau, Aiden Jouana-René, Alexandre Rogers et Tatiana Dupont (réserve) qui défendront les couleurs du quadricolore national. Guillaume Chasteau agira en tant que chef d’équipe, « Nous tenons à remercier les sponsors à savoir Emcar, ENL, Alteo et Inicia pour leur soutien indélébile et également Flavien Gabriel (entraîneur principal) et Marc Fichter », a-t-il souligné . Madagascar et la Réunion seront les deux autres pays à prendre part à la compétition. Deux épreuves seront au programme, soit la barre à 80-90 cm et celle à 1m-1m10. « Les 3 cavaliers de moins de 18 ans au sein de chaque délégation prendront part à la première épreuve tandis que pour l’autre épreuve, il n’y pas de restrictions d’âges (3 cavaliers également) », a-t-il ajouté.
Jérôme Ferrat, cadre de la sélection a, pour sa part, mentionné que le moral du groupe est au beau fixe et qu’il défendront crânement leurs chances. « Nous avons encore deux entraînements à effectuer avant le grand départ. Nous allons donner le maximum pour représenter dignement les couleurs nationales. Nous sommes des compétiteurs et nous nous rendrons avec la ferme intention de remporter les différentes épreuves ». Même son de cloche du côté de Margaux Koenig, « Nous sommes très honorée de représenter le pays. Notre groupe est très soudée et nous ferons le maximum pour tenter de tirer notre épingle du jeu ».
À noter que les cavaliers seront en selle sur des chevaux prêtés. « Tout le monde sera sur le même pied d’égalité », a déclaré la présidente de la Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF), Kim Gueho. Cette-ci stipule également que Stéphanie Jauffret accompagnera la délégation. « Cette compétition sert également de préparation pour ces jeunes cavaliers en vue des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 qui se tiendront à Buenos Aires en Argentine. C’est un bon frottement », a-t-elle soutenue. L’ordre de passage de la première épreuve se fera par tirage au sort et sera conservé pour la deuxième. Celui de la troisième épreuve se fera dans l’ordre inverse du classement à l’issue de la deuxième épreuve. Tout cavalier éliminé dans la première épreuve pourra repartir dans la deuxième, et ainsi de suite; il se verra attribuer 20 pts de plus que le total de pénalités du dernier de l’épreuve. Un classement se fera pour chaque épreuve, dont un en individuel et un par équipe.