Le handisport a fait du chemin depuis son entrée en compétition en 2003, plus précisément lors des sixièmes Jeux des Iles organisés, à Maurice. Cette année, le handisport mauricien vise encore plus haut et d’ailleurs, les différents intervenants l’avaient clairement fait ressortir lors du premier rassemblement des athlètes, tenu en mars dernier au complexe sportif de Beau-Bassin. Ils iront tous pour la médaille d’or dans leurs catégories respectives. Des aspirations somme toute légitimes quand on considère la valeur des athlètes sélectionnés pour représenter le pays à La Réunion.
En 2011 aux Seychelles, le sprinteur Jean Vincent Duval – souffrant de surdité -, s’était distingué avec deux médailles d’or, notamment au 200m (23:79) et à la longueur (6m59), contribuant du coup aux 12 médailles d’or obtenues en athlétisme. Cette année encore, le jeune homme sera bien présent pour défendre son titre et surtout défendre les couleurs de son pays avec autant de détermination. Dans la même catégorie toujours, des espoirs sont fondés sur la jeune Sheena Bhikea ou une médaille d’or est visée à la longueur. Cette dernière, il convient de le souligner, a décroché le titre de Sports Woman of the Year (handisport).
 Au niveau des handicaps physiques, il va sans dire que Cédric Ravet possède de très bonnes chances de médailles d’or. Il participera à, au moins deux épreuves, dont les 1 500m en fauteuil, parcours où il avait été médaillé d’or lors des Jeux de 2007 à Madagascar. Cette année, Cédric Ravet a poursuivi sur sa lancée de l’année dernière où il avait été le premier Mauricien à passer les qualifications pour accéder ensuite à une finale d’une compétition de très haut niveau, notamment les Jeux du Commonwealth en Ecosse.
Lors de sa préparation aux côtés de son entraîneur personnel (Jean Marie Bhugeerathee), Cédric Ravet a eu l’occasion de participer à deux compétitions pendant la même période en Italie. Il a terminé premier au 400m de l’Open d’Italie et deuxième du Grand Prix de l’IPC (International Paralympics Committee). Hormis l’athlétisme, des chances réelles reposent sur les épaules du nageur Scody Victor, médaillé d’or aux Jeux de 2007 et de 2011. Détenteur du record national au 50 m nage libre (32:31), il sera favori sur la distance à La Réunion.
 Au niveau des handicaps intellectuels, l’entraîneur national Jean Marie Bhugeerathee pourra compter sur le médaillé de bronze au poids, lors des derniers JIOI, nommément Jean-François Sénèque. Ce dernier a des chances de bien faire, tout comme le jeune Donovan Rabaye sur 800m, duquel la fédération attend beaucoup . La Rodriguaise Noëllette Casimir fera, elle aussi, le déplacement lors de ces Jeux. A noter qu’au cours de la préparation, la sélection nationale a eu l’occasion de participer à l’Open d’Italie.
Au niveau des non-voyants et des malvoyants, les espoirs reposent sur Andora Asson et Rosario Marianne qui seront alignés sur 100 m et 200 m (catégorie R1) chez les hommes et dames respectivement. Ils tenteront de faire mieux qu’en 2007 où Maurice avait décroché deux médailles de bronze. A noter que cette fédération a eu la possibilité de profiter, en fin de préparation, de l’expérience d’un classificateur mondial en la personne de Gaëtan Li Wan Chung.