Depuis mardi dernier, soit à 1000 jours exactement de la cérémonie d’ouverture des 9es Jeux des Iles, le Comité d’Organisation des Jeux des Iles (COJI)  à La Réunion a été mis en place, avec comme président Patrick Legros. Ce dernier qui est vice-président du Comité Régional Olympique et Sports (CROS) a été élu par ses paires mardi dernier au cours d’une réunion spéciale dans les locaux de  Champ Fleuri.  C’est sans surprise que le mouvement sportif réunionnais a confié cette tâche herculéenne à Patrick Legros d’ici le 28 juillet 2015, date de l’ouverture des Jeux au stade Olympique de St-Paul.
«Il ne faut pas être trop ambitieux. A ce jour, 24 disciplines sportives ont fait acte de candidature, ce qui représente 3500 personnes. Nous n’avons pas cette capacité. Nous pouvons en revanche nous baser sur un chiffre de 2200 personnes comme en 1998. Nous ne pouvons pas faire plus», a déclaré à notre confrère du Quotidien de La Réunion, Patrick Legros après son élection. Effectivement, le choix des disciplines reste la grande question sur les lèvres de tout le monde avant la prochaine réunion du CIJ. Le président de cette instance qui n’est autre que notre compatriote, Philippe Hao Thyn Voon a confié à Week-End sa volonté de régler cette question avant avril 2013.
 «Je dois d’abord saluer le choix du CROS de La Réunion  de confier à Patrick Legros la présidence du CROS. Je crois que c’est un choix légitime dans le sens où Patrick Legros est un homme qui a une riche expérience du sport tant à La Réunion que dans les îles. C’est aussi un homme sage, et il  aura besoin de cette sagesse pour régler l’épineuse question des disciplines. En tant que président du CIJ, je mettrai tout en oeuvre avec les pays membres pour régler la question avant avril. Je pense que le CIJ et le COJI ont tout à gagner en trouvant un modus operandi avant avril afin que les discussions ne s’éternisent pas sur ce dossier», a soutenu hier matin Philippe Hao Thyn Voon.
Un nouveau Village des Jeux
Ce qui fait que l’emploi du temps de Patrick Legros et son équipe dont la vice-présidence est occupée par Jean-François Beaulieu (président du CROS) auront un agenda chargé. Outre la question des disciplines, le CROS Réunion doit s’atteler à la réponse que donnera l’État français (ministère des Sports et Centre national de développement du sport) pour le financement de ces 9es JIOI. Pour l’heure, sur ce dossier l’attente est assez longue d’autant que 6 millions d’euros sont à trouver pour boucler le budget prévisionnel. L’État français doit, d’ici le 13 novembre, confirmer son engagement à hauteur d’un million d’euros, autant  de La Région, du Département et de deux millions d’euros du Fonds  Européens de Développement Régional (FEDR).
Le travail ne manque pas pour Patrick Legros et son équipe d’autant qu’un nouveau élément pourrait à la fois bousculer les données (notamment sur le choix des disciplines) et trouver une solution au problème d’hébergement des athlètes. En effet, un projet de logements sociaux d’un promoteur privé avec 600 logements ayant une capacité d’accueil d’un restaurant de 2200 places est  venu sur la table du COJI Réunion. Ce nouveau centre d’hébergement qui est situé à la Possession se trouve au ZAC Moulin Joli est s’il s’avère être un projet fiable, pourrait faire le COJI Réunionnais abandonner l’idée d’aller au Village Corail à St-Gilles.
Il va sans dire que Patrick Legros, 60 ans, aura bien besoin de ces 45 ans d’expérience qu’il compte au sein du mouvement sportif réunionnais pour pouvoir naviguer entre les obstacles. Outre son équipe composée de Jean-François Beaulieu, Daniel Rouvière, Catherine Paoli, Jean-Paul Géréone et Véronique Lagrougue, le COJI Réunion compte aussi «embaucher» quelques adjoints pour aider le comité dans sa tâche.