Quatre écuries seulement ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs hier lors d’une journée qui a subi les caprices du temps. Après les averses qui ont arosé la capitale, le pénétromètre passait de 2.9 unités à 3 unités à l’issue de la quatrième épreuve remportée par Lion’s Print, le premier des trois gagnants de l’écurie Merven. En l’absence de son entraîneur qui n’est pas au pays, l’écurie Maingard s’est signalée en deux occasions grâce à la science de Robbie Burke qui s’imposa sur Casey’s War dans l’épreuve principale où il survit à l’objection de Nooresh Juglall sur François Bernardis. Et sur Acapella dont c’était la première victoire sur notre turf. Au classement, malgré une journée sans, Geroudis conserve la tête avec 5 réalisations de plus que Burke et Ségeon qui se situent désormais au niveau des 9 victoires. Auteur d’un doublé, David rejoint Joorawon et Woodworth qui comptent également 8 premières places. Sunil Bussunt récoltait, lui, ses premiers lauriers 2014 grâce à King Fahiem et Beautiful Bhutan qui firent briller à nouveau les couleurs de l’écurie Gujadhur.
Triplé de Merven
Que de premières !

L’épreuve principale de cette journée fut marquée par un incident dans la ligne droite finale. La sirène retentit une première fois pour annoncer une enquête des commissaires avant que Nooresh Juglall, qui pilotait François Bernardus, ne loge une objection contre Casey’s War arrivé premier, pour interférence alléguée. En effet, à 200 mètres de l’arrivée, la nouvelle unité de l’écurie Hurlywood se retrouva dans les talons de Casey’s War qui fut dirigé à l’extérieur afin de contourner Eskimo Roll, alors que Azapel fit le mouvement sur sa droite, refermant ainsi le passage où s’appretait à s’engager François Bernardus. Juglall dut reprendre sa monture qui perdit son momentum et lorsqu’il s’appliqua à nouveau, l’alezan de l’écurie Maingard se rapprocha vivement pour finir, mais le but arriva trop tôt pour lui. Casey’s War qui fut incommodé par le changement de ligne d’Eskimo Roll, prit l’avantage à quelques mètres de l’arrivée pour s’imposer d’une encolure. Vu les cirsonstances de cet incident et l’implication d’Azapel, «the Stewards could not be satisfied that this incident affected the result of the race» et les résultats demeurèrent inchangés.
Robbie Burke réalisa le doublé avec Acapella qui remporta son duel face à Stormy Cape dans The Amédée Poupard Cup. Burke se montra patient et ne broncha pas lorsque Stormy Cape commença sa progression au bas de la descente suite à l’attaque surprise de Shield Of Thunder. Le jockey irlandais attendit la dernière courbe pour déboîter sa monture. Victoire fut d’abord aux prises avec Neisius sur Joe’s Legacy, mais très vite Burke s’invita à la fête avant de mettre tout le monde dans le rouge. Shakleton qui portait le light weight, termina plaisamment pour compléter le podium. A noter que Variant saigna.
Class record pour King Fahiem
L’attente a été longue au sein de l’écurie Gujadhur avec King Fahiem. Ce dernier est parvenu à vaincre le signe indien au Champ de Mars à sa vingt-quatrième tentative à l’issue d’un bon finish pour priver Destiny’s Tale de son premier succès sur notre turf. Tous les feux étaient au vert pour le représentant de l’écurie Allet qui était donné comme le favori pour la victoire, mais il s’élança avec un retard non négligeable sur Celestial Wind qui fut le premier à s’installer dans la position tête et corde. Sean Veale fut ainsi contraint de solliciter sa monture afin de refaire son retard avant de prendre le relais en tête, au bas de la descente. Cet effort, Destiny’s Tale le paya au prix fort dans la ligne droite où il se fit remonter par King Fahiem. Ce dernier qui avait suivi en quatrième position dut changer de trajectoire à une centaine de mètres de l’arrivée, mais mené hands and heels par Sunil Bussunt, il prit l’avantage sur la fin. Le kilomètre fut bouclé en 57.49. Ce qui constitue un nouveau class record.
L’écurie Gujadhur qui n’avait pas inscrit son nom au tableau des vainqueurs lors des trois précédents rendez-vous, réalisa le doublé, et ce, grâce à Beautiful Bhutan confié à Sunil Bussunt qui inscrivait, du coup, un rare doublé. Une fois de plus, le cavalier mauricien monta au bras uniquement pour forcer la différence au terme d’une sage course d’attente. Le départ de cette épreuve fut retardé d’une minute environ vu que plusieurs chevaux firent des siennes dans les stalles. Du reste, une enquête fut ouverte sur le départ. Big Lion fut déclaré non partant vu que lorsque le départ fut donné, sa bride n’était pas bien ajustée alors que son jockey était en train de crier au starter. Victoire rapporta que la bride s’ajusta après 25 mètres de course. Les mises effectuées sur ce cheval furent remboursées, tandis que 15 sous par roupie furent déduits sur les gains. Pour revenir à Beautiful Bhutan, il était à sa première sortie sous la férule de Ramapathee Gujadhur après avoir défendu les couleurs de l’écurie S. Henry, et descendait de classe. Dans un premier temps, il fut déboîté dans la descente avant d’être lancé franchement par son cavalier à environ 400 mètres de l’arrivée. En quelques foulées, il refit son retard sur Mc Naught et Van Der Scaler avant de s’en aller vers une victoire assez facile devant Ek Tha Tiger. En ce qu’il s’agit de son compagnon d’écurie Van Der Scaler, il fut accompagné timidement par son cavalier dans la ligne d’arrivée et se contenta de la septième place à l’arrivée.
Lion’s Print en roue libre
Pour la deuxième fois cette saison, une enquête fut ouverte sur le départ après que Lion’s Print eut surclassé ses adversaires. Cependant, cette fois, il fut conclu que tous les chevaux avaient eu leur chance au départ. Lion’s Print en profita, lui, pour confirmer que sa dernière démonstration n’était pas le fruit du hazard puisqu’il s’imposa par 6 longueurs à l’issue d’un pillar to post. Sa deuxième victoire de la journée, Ségeon l’enregistra au terme d’une arrivée pointue sur Arctic Sun qui sortit le meilleur coup de reins pour surprendre son compagnon d’écurie Winter Skye au poteau. Man Of His Word s’appliqua pour s’emparer de la position tête et corde devant Winter Skye. On fut surpris de voir Adeste Fidelis sur l’arrière-main du leader alors qu’il avait fait ses preuves en attentiste. Arctic Sun évolua, lui, tranquillement en cinquième position et son cavalier attendit l’entame de la ligne droite pour solliciter sa monture. En quelques foulées, Arctic Sun émergea entre Man Of His Word et Adeste Fidelis avant de coiffer Winter Skye au poteau.
Ségeon continua son récital avec Catch The Gers dans la huitième épreuve où la plupart des chevaux avaient opté d’évoluer au milieu de la piste vu que l’état du terrain à l’intérieur s’était détérioré au fil des courses suite aux averses. Catch The Gers fut le premier à adopter cette tactique et il en profita pour se rattraper de son départ moyen. Cependant, en gardant cette position, il fut contraint de parcourir plus de terrain que ses adversaires dans les tournants. Keep Walking qui avait été gêné peu après le départ, améliora sa position à l’intérieur dans la dernière courbe qu’il aborda sur la même ligne que son compagnon d’écurie. Cependant, il ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Kentucky Sheik qui avait également opté pour l’intérieur, se montra plus percutant et fit impression à mi-ligne droite, mais Catch The Gers puisa dans ses réserves pour contrer cette attaque jusqu’au bout.
Foo Kune se retrouve
Après un week-end sans, l’écurie Foo Kune renoua avec le succès grâce à Always Flirting qui était le favori logique vu qu’il descendait de classe, tandis que le récent vainqueur, Dee Major, était aligné dans une valeur supérieure et avait contre lui le fait d’avoir hérité d’une ligne extérieure. Le bai brun de l’écurie Rousset qui suivit sur l’arrière-main d’Amazing Bolt, montrait déjà des signes de faiblesse à la rue du Gouvernement. On pensait que Always Flirting allait facilement prendre l’avantage dans la ligne droite finale, mais la doublure de l’écurie Rousset fit preuve de plus de combativité que prévue. Toutefois, le gris de l’écurie Foo Kune se montra le plus percutant pour s’imposer par un peu plus d’une longueur. Dee Major termina, lui, bon dernier. Le vétérinaire rapporta qu’il avait saigné tout comme Cult Status et Legion Of Honour qui participaient à cette même épreuve.
L’épreuve de clôture disputée sur 1650m fut finalement réduite à un sprint par Captain Firth qui eut le loisir de dicter son propre rythme sans être inquiété. On pensait que Southern Heights allait tenter de le déborder vu qu’il tirait dans la descente suite au train de sénateur imprimé par le meneur, mais il n’en fut rien. A titre d’indication, Captain Firth parcourut les 400 mètres de la descente en 25.51 contre 24.53 pour Lion’s Print dans la troisième épreuve disputée sur 1850m où le train est généralement moins rapide que sur un 1650m. Dans ces circonstances, il était évident que la tâche des finisseurs allait être compliquée. Captain Firth haussa progressivement le ton à la route avant de sprinter dans la ligne d’arrivée. Dunraven qui aurait eu tout à gagner s’il avait démarré de loin vu qu’il possède de la tenue, conclut honorablement pour prendre la deuxième place devant Monsieurnando qui saigna.