Les premiers sportifs malgaches sont déjà sur place à La Réunion dans le cadre des 9es Jeux des îles. Ce sont les six représentants en voile qui ont atterri à l’aéroport de Gillot dimanche dernier par un vol régulier d’Air Madagascar.
Un deuxième contingent comprenant surtout les deux sélections de football est attendu aujourd’hui, tandis que les deux autres groupes devraient débarquer demain et dimanche. Il est à noter que les barreurs ont obtenu une aide financière du Premier ministre, Jean Ravelonarivo.
Des doutes avaient subsisté ces derniers jours quant à la présence de la délégation de la Grande île en raison du retard concédé pour la demande de visas. Julie Bouaziz, directrice de cabinet du préfet, avait d’ailleurs été claire à ce sujet.
« Il y a des règles qui régissent l’entrée sur notre territoire. Pas question de faire des exceptions. Toutes les autres délégations ont parfaitement joué le jeu », avait-elle déclaré à la presse réunionnaise.
Une déclaration qui faisait suite aux consignes données par la préfecture à l’effet que les demandes de visas devaient être déposées auprès des ambassades ou des consulats 45 jours avant le début des compétitions.
Thierry Grimaud, président du Comité organisateur des Jeux des îles, attendait de son côté une « décision souple » afin que toutes les îles soient au rendez-vous. Au bout du compte, l’ambassade de France et le consulat général de France à Tana se trouvent actuellement au four et au moulin afin de délivrer le maximum de visas dans les délais prescrits.
« Certes, Madagascar affiche un retard au niveau de l’octroi des visas, mais elle sera bien présente à La Réunion aux côtés des six autres îles », a tenu à rassurer Rosa Rakotozafy, directrice du sport fédéral au niveau du ministère de la Jeunesse et des Sports. Cette dernière s’est de plus réjouie de l’implication et de la collaboration du personnel de l’ambassade quant au traitement de ce dossier de demandes de visas.
Quant aux Comores, elles ont envoyé leur plan de vol au comité organisateur et c’est ainsi que l’arrivée d’un premier contingent est prévu dans la nuit de demain à jeudi.