Il y a un peu plus d’une semaine, le Club Maurice Company (CMC) et la MCB signaient un accord de partenariat dans le cadre de la préparation mauricienne aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien, prévus pour l’année prochaine à l’île de La Réunion. Selon le contrat signé, la MCB contribuera à la hauteur de Rs 5M et sera, fidèle à son habitude, le Main sponsor du Club Maurice à ces Jeux. Le président du CMC, Giandev Moteea, a indiqué qu’un budget maximal de Rs 30M sera nécessaire et qu’il reste confiant que cette somme sera récoltée grâce au travail d’équipe et avec le soutien des sponsors.
La MCB investira Rs 5M dans la préparation. Avec le soutien d’un des plus fidèles partenaires du Club Maurice, le CMC aura maintenant à générer quelque Rs 25M pour compléter le budget manquant. L’Etat injectera, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, une somme additionnelle, sans oublier qu’elle a déjà inclus dans le budget de fonctionnement de 2014 des fédérations une somme consacrée justement à la préparation pour les Jeux. « Je remercie la MCB pour ce soutien et aussi pour sa très longue collaboration. Cela fait plaisir de voir que depuis 1979, années des premiers Jeux, la MCB a toujours été présente pour soutenir les athlètes locaux », a déclaré Giandev Moteea.
Pour ce dernier, la signature du contrat de partenariat à quelques jours de la fête du 12 mars était voulue et ce, afin de promouvoir davantage le patriotisme. Giandev Moteea se dit aussi heureux que ce dossier s’est concrétisé très tôt, donnant ainsi une grande marge de manoeuvre au CMC pour mieux assister les 14 sélections nationales dans leur préparation. « Nous voulions prendre une avance et c’est désormais chose faite. La MCB a joué le jeu et ce, après beaucoup de discussions, notamment en ce qui concerne le quantum. Il s’agira maintenant de donner de la valeur par rapport à ce soutien, mais aussi aux athlètes, à travers leurs préparations », a fait remarquer Giandev Moteea.
Avec la signature de la MCB, Giandev Moteea a indiqué que le CMC est en négociation avec une douzaine d’autres sponsors. Selon lui, la situation va se décanter au fil des semaines dans le sens où il dit avoir constaté une « bonne volonté de la part des éventuels partenaires. » En attendant que d’autres noms tombent, Giandev Moteea a précisé que le CMC a eu des séances de travail régulières avec les différentes instances sportives du pays que sont le ministère de la Jeunesse et des Sports, le comité olympique mauricien et le Trust Fund for Excellence in Sports entre autres. « Il est très important de définir les paramètres pour savoir qui fait quoi. Car grâce à cette synergie et la création de cette plate-forme, nous saurons où se situent les lacunes. A partir de là, le travail se fera de façon plus efficace pour le bien du Club Maurice », a expliqué le président du CMC.
D’autre part, Giandev Moteea a souligné que les membres de son comité, aussi bien que ceux de la MCB, seront davantage présents sur le terrain pour suivre la préparation des athlètes. Car selon lui, il est très important que les présélectionnés et les entraîneurs soient mis en valeur. « Je dirai d’abord que les membres du comité de suivi et les desk officers du MJS font déjà un travail formidable. Ensemble, nous sommes déjà sur le terrain depuis un moment pour suivre la préparation et veiller à ce que la préparation se déroule dans les meilleures conditions possibles », a-t-il fait ressortir.
Par ailleurs, Giandev Moteea a expliqué que le CMC soutient déjà les différentes sélections nationales dans leur préparation comme il l’a déjà fait en 2013 à l’issue des différentes compétitions internationales, dont les Jeux de la Francophonie en France. Cette année, le CMC est actif avec la préparation des Jeux du Commonwealth prévus fin juillet-début août en Ecosse et aussi les Jeux d’Afrique de la Jeunesse de mai au Botswana et les Jeux olympiques de la Jeunesse en août en Chine, sans oublier le Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien de décembre à Djibouti.