Le président du comité organisateur des 9es Jeux des Îles de l’océan Indien (COJI) de 2015 à l’île de La Réunion, Patrick Legros, a soumis sa démission au comité de direction, il y a un peu plus d’une semaine. La raison de ce départ prématuré à la tête du COJI demeure son engagement en politique. Patrick Legros a confirmé à Week-End, hier en début d’après-midi, qu’il sera candidat lors des prochaines municipales de mars dans la commune de St Paul, à l’île de La Réunion.
« J’ai voulu être correct avec tout le monde, car je ne voulais en aucune façon mettre le COJI dans l’embarras. J’ai donc fait les choses comme il se doit », a précisé Patrick Legros. Sa démission a été entérinée le 6 février dernier par le comité de direction du COJI et c’est l’actuel vice-président, Jean-François Beaulieu, qui assure l’intérim en attendant la tenue d’une assemblée générale spéciale, à la fin du mois prochain, qui décidera 
de celui qui assumera la présidence.
Patrick Legros a d’emblée tenu à préciser que sa démission n’a rien à voir avec un quelconque dysfonctionnement au sein du COJI. « Je tiens à rassurer qu’il n’y a aucun problème au sein du COJI. La raison de ma démission est que je m’engage dans la politique à l’occasion des municipales qui se dérouleront le mois prochain, à l’île de La Réunion. Je serai candidat dans la commune de St Paul », a-t-il laissé entendre à Week-End. Quant à savoir sous quelle bannière il sera candidat, Patrick Legros a déclaré: « Je ne peux rien vous dire à ce propos. La liste officielle sera dévoilée d’ici une dizaine de jours. » Avec son retrait de la scène sportive, Patrick Legros a déclaré qu’il pourra se concentrer totalement à sa nouvelle carrière.
D’autre part, l’ancien président du COJI a indiqué que les règlements techniques des Jeux de 2015 ont déjà été proposés aux fédérations françaises et que ces dernières les ont référés aux fédérations internationales pour avis. « Les règlements techniques seront de retour au COJI le 15 mars et ce n’est qu’après qu’ils seront envoyés aux pays participants », a-t-il souligné. A noter que Patrick Legros a été conseiller technique et pédagogique à la direction de la Jeunesse et des Sports avant de prendre sa retraite le 1er mai de l’année dernière.
Interrogé sur cette démission, le président du Conseil international des Jeux (CIJ) et président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, s’est dit très surpris par ce départ prématuré de Patrick Legros en tant que président du COJI. « Je  n’étais pas au courant de cette nouvelle. C’est vous qui me l’apprenez. Je suis très surpris par cette démission », a-t-il déclaré. Dans un premier temps, Philippe Hao Thyn Voon a dit appréhender un problème au sein du COJI. « J’ai d’abord pensé à un problème interne au sein du COJI. Heureusement que tel n’est pas le cas, puisque Patrick Legros a démissionné pour des raisons personnelles », a indiqué Philippe Hao Thyn Voon.
Ce dernier s’est dit confiant que le COJI saura trouver un remplaçant de la trempe de Patrick Legros pour poursuivre le bon travail déjà entamé. « Patrick Legros a fait du bon travail. J’ai bien apprécié ce qui a été réalisé jusqu’ici. Je ne lui ai pas encore parlé, mais je compte le faire incessamment. Tout ce que je peux souhaiter à Patrick Legros, c’est bonne chance dans sa nouvelle carrière », a conclu Philippe Hao Thyn Voon.