Les clameurs des 9es Jeux des Iles de l’océan Indien se sont tues, à La Réunion, dimanche dernier. Des Jeux au cours de laquelle Maurice a remporté 66 médailles d’or, dont cinq portant la marque des athlètes rodriguais. Souvent mal compris, les Rodriguais ont remis les choses à leurs places au cours de ces Jeux en décrochant également huit médailles d’argent et sept de bronze. Tout cela malgré un manque évident de moyens et une absence quasi-totale de soutien de la part de la majorité des fédérations locales.
En 2007 à Madagascar, trois lutteuses rodriguaises, nommément Marie-Danèle Roussety, Clairmène Roussety et Joanna Young Chen Chin, avaient offert à la République de Maurice s’est trois premières médailles d’or à ces Jeux. Huit ans plus tard, le 2 août 2015 pour être précis, Antoinette Milazar montrait la voie au Club Maurice en remportant, lors des derniers 300m, le semi-marathon au stade olympique de St Paul. Une victoire remplie de symbolisme quand on connaît dans quelle condition les Rodriguais sont appelés à s’entraîner.
A La Réunion, Rodrigues a su répondre aux espoirs placés en elle, notamment au niveau de l’athlétisme où la fédération n’a pas hésité à lâcher le cordon de la bourse pour financer la préparation à coût de milliers de roupies. Et cela a porté ses fruits avec cette belle médaille d’Antoinette Milazar. On citera aussi la belle performance réalisée par Karina Jolicoeur au triple saut qui est allée chercher le métal tant convoité. Cette dernière, soutenue par le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES), a justifié la confiance placée en elle, au même titre que le lanceur-médecin Bernard Baptiste, impérial au poids. La sprinteuse Amélie Anthony a elle remporté la médaille d’or avec l’équipe féminine du relais 4x100m.
En boxe, le jeune Merven Clair a symbolisé cet esprit rodriguais en s’imposant chez les 75 kg, lui qui devait initialement boxer chez les 69 kg. Il n’a jamais baissé les bras et a continué à travailler pour monter sur la plus haute marche du podium. Il avait d’ailleurs déclaré à Week-End, avant la finale, que son souhait était d’offrir à ses frères et soeurs rodriguais cette médaille d’or. Ce qui allait aussi être la première pour Maurice dans cette catégorie, avait-il précisé. Au final, il est allé la chercher cette médaille, tout comme les autres qui ont tout essayé, mais qui ont échoué à une marche de la consécration.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les efforts des 20 médailles à La Réunion ont été salués comme il se doit puisque le Chef commissaire, Serge Clair, accompagné de quelques membres de l’Assemblée Régionale, s’était déplacé à l’aéroport de Plaine Corail, lors de la semaine écoulée pour les accueillir. Serge Clair n’a pas manqué de féliciter les athlètes pour cette contribution au sein de la République de Maurice.  » Je vous félicite pour vos performances, car à travers le sport, le monde entier a vu que nous sommes un peuple capable « , a-t-il déclaré.
Dans son discours, le Chef commissaire a réitéré son soutien aux sportifs de l’île en précisant que le gouvernement régional ne lésinera pas sur les moyens pour mettre en place des infrastructures sportives à travers l’île. Serge Clair a annoncé que tous les sportifs rodriguais qui étaient présents aux 9es Jeux des Iles seront tous conviés à une réception qui sera organisée en leur honneur prochainement et au cours de laquelle les médaillés d’or se verront remettre un chèque de Rs 15 000, alors que les médaillés d’argent et de bronze auront eux Rs 10 000 et Rs 5 000 respectivement. Par ailleurs, la Commissaire des Sports par intérim, Rose de Lima Edouard, n’a  pas manqué de citer en exemple Antoinette Milazar qu’elle a qualifiée de fierté rodriguaise pour avoir offert la première médaille d’or de ces Jeux à la République de Maurice.