Dans le cadre de la toute première participation comme un des quatorze sports de démonstration dans l’histoire Jeux des îles de l’océan Indien, le golf mauricien a démontré ses qualités et les résultats furent à la hauteur des ambitions de la Mauritius Golf Federation, dont l’action menée localement permet une représentativité internationale.
Chez les femmes, on a eu droit du premier au dernier jour à un chassé-croisé aussi bien dans la compétition en individuel que celle en équipe avec La Réunion. Avec sur les derniers trous un dénouement extraordinaire puisque Maurice remporte les deux titres. Nathalie Serret s’est offert la médaille d’or chez les dames et était associée à Béatrice D’Arifat pour la paire vainqueur par équipes.
Chez les messieurs, après les deux premiers tours derrière une formation réunionnaise déterminée qui avait pris de l’avance, le troisième tour a permis à aux Mauriciens de revenir à 4 coups, grâce notamment à une carte exceptionnelle de 67 (-5) signée Vishnoo Seeneevassen. Mais à l’issue de la quatrième journée, ce sont les Réunionnais sur “leur” green qui ont fait la différence pour conserver la première place, Maurice s’accrochant à une médaille d’argent, les Seychelles complétant le podium. Les médaillés d’argent sont Vishnoo Seeneevassen, Ludovic Bax, Phil Minkley et Rakesh Channoo.
Ces bons résultats, souligne la Mauritius Golf Federation, sont encourageants pour les prochaines échéances, le All Africa Team Championship au Kenya au mois d’octobre mais également pour les actions menées pour le développement du golf sur l’île, plus particulièrement chez les jeunes.