Pour les 9es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) à La Réunion, les barreurs mauriciens auront à coeur de bien faire.  Les préparations ont déjà commencé se basant sur un plan de travail méthodique. A priori, la sélection mauricienne cette fois-ci, devrait bien faire à ces JIOI contrairement à l’édition précédente aux Seychelles où ils avaient réalisé une piètre performance.
Du 1er au 9 août prochain, dates auxquelles auront lieu les 9es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) à La Réunion, 12 barreurs mauriciens, seront en liste pour les sept médailles d’or en jeu.  Parmi, Vandamme Lafleur  tout comme Tatiana Mathieu, tenteront de faire flotter haut le drapeau national. Selon Mike Lafleur, entraîneur national depuis 12 ans, « à 89 jours des JIOI, ces huit garçons et quatre filles qui ont été sélectionnés, sont prêts à toute éventualité. »
En effet, car depuis  les 8es JIOI qui s’étaient tenus aux Seychelles, un programme d’entraînement stratégique  a été mis en place afin de permettre aux barreurs de s’améliorer progressivement.  Et cela a d’ores et déjà porté ses fruits. « L’année dernière, Maurice avait remporté la coupe de l’océan Indien. Les  barreurs ont réalisé d’énormes progrès depuis. On s’attend à ce qu’ils confirment cela à La Réunion », fait ressortir notre interlocuteur.
Ainsi pour réaliser l’exploit en terre réunionnaise,  rien n’est laissé au hasard dans la préparation. Des camps d’entraînements intensifs sont organisés où l’emphase est mise sur l’aspect physique, technique et psychologique. Par ailleurs, les performances sont décortiquées et analysées  pour être plus performant à l’avenir.  Les barreurs sont également encadrés par des préparateurs physiques, physio, masseurs, médecins et psychologues. Le prochain camp d’entraînement est prévu en juin. Entre temps, les mercredis, vendredis, samedis et dimanches,  les représentants mauriciens se peaufinent dans le lagon de Grand-Baie, avec tout le sérieux possible.
Championnats d’Asie à Singapour
Or, pour mener à bon terme ces stages, « des échanges internationaux sont primordiales », souligne Mike Laflleur. A cet effet, Maurice participera du 25 au 28 mai prochain, aux championnats d’Asie qui se tiendra à Singapour. Cela sera  une aubaine pour les athlètes car ils auront l’occasion de se mesurer à d’autres participants au niveau mondial. « Ce frottement  aidera sans aucun doute ces jeunes à  s’aguerrir. Qui plus est, cette compétition est un test important qu’ils doivent réussir avant que l’aventure réunionnaise ne commence dans quelque mois. », avance-t-il avant d’ajouter que cela les mettra en phases avec les JIOI. A noter que Mike Lafleur et toute sa bande, attendent avec impatience l’arrivée de nouveaux équipements pour parfaire leur préparation. Cela leur est essentiel dans leur marge de progression.