Le rapport du National Audit Office pour l’exercice financier se terminant au 30 juin dernier sur les comptes du gouvernement a été déposé sur la table de l’Assemblée nationale à la reprise de la mi-journée. Une première lecture rapide des critiques et commentaires de l’Audit porte sur la performance des corps para-étatiques, avec des dettes de Rs 10 milliards, sans compter les remarques au sujet des abus.

Ainsi, la Central Water Authority se retrouve en vedette dans le rapport de l’Audit au 30 juin dernier. Sur les Rs 10 milliards de dettes accumulées par les corps para-étatiques, la CWA, sous la tutelle du Deputy Prime Minister et ministre des Utilités publiques, Yvan Collendavelloo, se taille la part du lion avec un “Outstanding Loan” de Rs 3 milliards sur un prêt original de Rs 5,7 milliards. Un autre corps para-étatique sous le DPM’s Office est également mal en point, soit la Wastewater Management Authority.

« As of 30 June 2018, the Wastewater Management Authority and Central Water Authority owed some Rs 3,1 billion and Rs 3 billion respectively, representing some 61 per cent of the total outstanding amount of some Rs 10 billion », note la directrice de l’Audit, Kwee Chow Tse Yuet Cheong, dans son rapport. Les autres corps para-étatiques lourdement endettés sont Polytechnics Mauritius (Rs 626 millions), la National Housing Development Co Ltd (Rs 522 millions), la Cargo Handling Corporation (Rs 505 millions) ou encore la Banque de développement.

Le rapport de l’Audit, qui commente également l’état financier de la MauBank Ltd, note que « eight statutory bodies and eight other bodies have not repaid their loan instalments, accrued interests and penalties to date ». Au 30 juin dernier, les arriérés étaient de Rs 2,9 milliards, dont Rs 1,6 milliard sous forme d’intérêts et de pénalités.