Forbes et Kate Mavros présentant la nouvelle collection

La famille Mavros, avec le patriarche Patrick à sa tête, peut s’enorgueillir d’avoir su façonner des bijoux en s’inspirant de la nature sauvage de l’Afrique. La technique est aussi depuis passée entre les mains de ses enfants, ce qui a entraîné il y a une quarantaine d’années la création d’un business familial des plus florissants. Célébrités, hommes d’affaires, politiciens… tous sont friands du style Mavros. Récemment, la famille a ouvert sa joaillerie dans l’ancienne fonderie de l’usine de Beau-Plan, un bâtiment vieux de 150 ans faisant partie du patrimoine mauricien.

La tortue aquatique, l’élément phare de la collection Mavros

« I »m going to show you the jewellery we designed for Kate Middleton », dit Forbes Mavros avec un large sourire. Des revues Hello et Gala éparpillées sur une table montrent le savoir-faire des Mavros, qui a atteint plusieurs rivages. Le succès de Mavros repose sur le dos de Patrick Mavros, qui ignorait qu’une paire de boucles d’oreilles offerte à sa femme, Catja, captiverait l’attention de la coiffeuse de celle-ci. L’entreprise Mavros est en effet née d’un cadeau d’amour. C’est au Zimbabwe que la joaillerie Mavros puise ses racines mais, avec Beau-Plan, Forbes Mavros, l’un des fils, veut que tout un chacun puisse s’imprégner d’un univers de fabrication dans ce lieu mythique.

aDerrière une vitre transparente de l’atelier de joaillerie de Beau-Plan, les artisans s’attellent à manier avec dextérité les précieux métaux qui se déploieront sous diverses formes. Des créations sublimées pour la femme moderne, et d’autres aux formes d’animaux pour des hommes à l’esprit aventurier. Après avoir vécu douze années à Maurice, les Mavros invitent les Mauriciens à venir à Beau-Plan, non loin de l’Aventure du Sucre, pour une immersion dans leur atelier-galerie interactive et se plonger dans l’énergie créatrice. Chaque modèle Patrick Mavros est dessiné à la main par l’un des membres de la famille et créé en interne. De plus, chaque membre de la famille a créé sa propre collection et les gammes les plus populaires s’orientent autour des oursins de mer alors que la pièce la plus populaire demeure l’étoile de mer. Au fur et à mesure que la réputation de Mavros s’est développée, la gamme s’est étendue et, après quarante ans, plus de 650 pièces individuelles s’inspirant des crocodiles aux éléphants ont été produites, chacune avec sa propre histoire unique.

Véhiculer leur expertise aux Mauriciens

« On avait posé nos bagages au Port franc, il y a une douzaine d’années, puis à Terre-Rouge, mais on a vu que les gens voulaient être au cœur de notre création. C’était une attitude palpable et autant de passion pour nos créations nous aide à nous dépasser », souligne Forbes. L’homme est élégant et possède aussi ce raffinement au bout des doigts quand il crée. De Kate, son épouse émane une grande douceur. Elle est aussi créatrice de bijoux et dévoile un chandelier avec un petit singe grimpant sur un arbre et au bout des lianes, on peut apercevoir des gouttelettes d’eau en cristal. Un ravissement !

Forbes Mavros s’est installé à Maurice en 2006 en lançant dans un premier temps un atelier de joaillerie et un studio de design. Son univers artistique s’inspire des lagons et de la vie marine. Entre lui et sa femme Kate s’est instaurée une belle complicité d’amour et de travail. La première collaboration du couple Forbes et Kate a été la Sea Urchin Collection. Et ils continuent aujourd’hui encore à développer et à créer de belles pièces uniques pour la Mauritius Collection qui est vendue dans le monde entier.

Les Mavros ont choisi comme point d’ancrage Beau-Plan, indique Forbes Mavros, par rapport au projet de la Smart City de Terra et qui cadre avec leur concept privilégiant l’expérience client. « Salim Currimjee, l’architecte, a su restituer cet univers qu’on recherchait et au bout de deux ans, on a fini par avoir l’atelier et le point de vente qu’on imaginait dans cette usine de Beau-Plan. Tout votre patrimoine transpire entre ces murs et on a aussi avec cette touche vintage apporté un souffle de renouveau, voire par moments aussi, une touche écolo. On est heureux de s’associer au Terra Group pour établir une bijouterie et un atelier de renommée mondiale à Beau-Plan. L’emplacement privilégié permet la rénovation de l’ancienne fonderie de métaux située à côté du musée. Nous pensons que ce partenariat sera mutuellement bénéfique à tous les égards pour améliorer l’expérience Beau-Plan. La vision de Beau-Plan est saine et à long terme, représentative des valeurs de Patrick Mavros. C’est un plaisir de travailler avec une équipe aussi talentueuse et professionnelle chez Terra », a souligné d’emblée l’intervenant.

L’atelier ne renferme pas uniquement des bijoux mais aussi des objets d’art, des ceintures d’hommes avec des effigies d’animaux, du corail fossilisé. Même notre dodo local figure en bonne position et côtoie des crocodiles, hippocampes, tortues, hippopotames. Fait intéressant, les Mavros se sont aussi joints à la Mauritius Wildlife Foundation pour mettre en avant toute une collection autour des animaux endémiques. « Our work is a great platform to talk about Mauritian wildlife nature. Our creativity and our inspiration we find it in the nature. We are very inspired about the environment. Every year we have two glamorous collections. Mauritius is a very successful place to continue our journey », note Forbes Mavros.

L’artisanat complexe des Mavros accorde une place de choix aux animaux faisant partie de la terre africaine. Ils ont produit des objets hétéroclites et des bijoux fascinants. Leur conception audacieuse de la joaillerie leur a permis de véhiculer leur identité à Londres, Nairobi, Harare. Pour conclure Forbes Mavros dira : « Our expectations are simple, we want to share our expertise with the Mauritian community and preserve our authenticity through our creations. »