Photo archive
  • Jean-Michel Pitot reconduit au poste de président de l’Association des hôteliers et restaurateurs

Lors de la 46e Assemblée générale de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), au Hennessy Park hier, où le président sortant, Jean-Michel Pitot, a été reconduit à son poste, les hôteliers ont exprimé leur souhait de voir le gouvernement décréter le tourisme comme « priorité nationale » vu le ralentissement, noté depuis quelques mois, dans les arrivées des visiteurs étrangers dans notre pays. Quant au ministre du Tourisme, il a accusé les hôteliers de « dramatiser à outrance » cette mauvaise passe.

Selon Jean-Michel Pitot, une des causes de cette désaffection est le numérique qui offre aux touristes de nombreuses alternatives. Cela est d’autant plus dommageable, a-t-il déclaré, que les réseaux sociaux permettent des commentaires « qui ne nous sont pas nécessairement favorables ». Il a demandé, entre autres, que soient levés les obstacles qui empêchent les hôteliers de remettre en état les plages abîmées et de reconnaître le besoin d’une main-d’œuvre étrangère qualifiée dans le secteur.

De son côté, le ministre du Tourisme, Anil Gayan, a demandé aux hôteliers de ne pas « surdramatiser » la situation. Il les a pointés du doigt pour crier au loup lorsqu’il y a la moindre baisse des arrivées touristiques et d’être peu loquaces lorsque les hôtels sont remplis. Il a fait appel aux professionnels du secteur touristique pour qu’ils fassent preuve de maturité et de responsabilité « dans ces moments difficiles dans l’attente des jours meilleurs ». Et d’estimer, par ailleurs, que l’apocalypse n’est pas pour demain et que tout déballer dans les médias n’est pas la bonne solution « car chaque médaille a son revers ».