Une forte mobilisation policière a été déployée ce mardi matin à travers le pays. Pour cause, les bulletins de vote vérifiés et scellés sont séparés au bureau de la Commission électorale et acheminés vers les différents poste de police du pays.

Il ne reste plus que deux jours avant la tenue des élections générales qui auront lieu le jeudi 7 novembre. La population se prépare à aller voter pour ceux et celles qui dirigeront le pays pendant les prochaines cinq années.

Alors que certains électeurs s’affairent toujours à retrouver leurs noms sur la liste des votants sur le site de la commission électorale, les politiciens accélèrent les opérations sur le terrain afin de convaincre.

Source : page Facebook de l’OEC