Plus de 2 000 tonnes seraient utilisées pour combler une partie de la mer du Sud. C’est ce qui ressort d’un groupe d’habitants de la région de Mahébourg. «Depuis quelque temps, nous voyons le va-et-vient de plusieurs camions dans la région et cela nous inquiète », indique un habitant.

Les officiers du ministère de l’Environnement ont été informés de ces activités que les habitants de Mahébourg estiment « louches ». Des camions transportant chacun 33 tonnes de sable auraient été aperçus durant la semaine. Leur but : combler une partie de la mer juste en face de la reconstruction du restaurant d’un hôtel huppé du Sud de l’île.

« Nous avons compté et près de 69 camions ont été mobilisés pour transporter tout ce sable », nous confie notre interlocuteur. Ce dernier explique que combler ainsi la mer aura des répercussions négatives sur le lagon et sur l’activité des pêcheurs de la région, qui ne cachent pas leur inquiétude.

Et selon une source proche du dossier, ce sable serait utilisé pour permettre aux promoteurs de gagner quelques mètres de plus pour calculer le High Water Mark légalement estimé à 30 mètres. «Le sable utilisé pour combler cette partie de la mer sera lavé par les vagues et c’est ainsi que les bâtiments construits pourront se rapprocher encore plus des eaux. » Selon un des habitants, ce subterfuge permettrait aux promoteurs d’avoir des bâtiments « pieds dans l’eau » en tout légalité.

Les habitants de la région se demandent ainsi si les promoteurs ont eu l’autorisation de faire ces travaux, mais aussi d’où provient tout ce sable. « Il y a des lois très strictes sur l’extraction de sable à Maurice. Alors, où sont-ils partis chercher tout ce sable ? » s’interroge un des habitants.