Mon époux  m’a forcée, en plusieurs occasions, à avoir de relations sexuelles avec son père. J’ai refusé.” C’est la déclaration qu’a consigné S.K une habitante de Rose-Hill, 23 ans, vendredi après-midi, au poste de Pailles.

La jeune femme a, dans sa déposition, raconté aux enquêteurs qu’après son mariage avec Fhazel Korimboccus, 27 ans, habitant de Pailles, qu’elle a épousé en février dernier, ce dernier était gentil avec elle mais il changea d’attitude à son égard peu de temps après. Il devenait de plus en plus agressif et elle observait en même temps que son beau-père, un dénommé Isa Korimboccus, ancien garde-chiourme de 67 ans qui vit sous le même toit  que son fils, en petite tenue, l’approchait pour lui faire des avances.

Mon époux ne disait rien à son père, ne lui reprochant même pas son comportement. À mon grand étonnement, en mars dernier, Fhazel m’a dit d’un ton sévère: To bizin gagne relations sexuelles avec mo papa avant, et lerla to gagne relations ar moi. J’ai refusé”, raconte-t-elle, ajoutant qu’ensuite, ce fut son mari qui la força à avoir des relations avec lui sans son consentement.

Selon un proche de S.K. que Week-End a rencontrée, hier après-mdi, la jeune femme qui avait épousé Fhazel, chauffeur de profession, n’avait pas voulu ébruiter l’affaire dans un premier temps. “Elle souhaitait mener une vie de couple paisible auprès de sa tendre moitié. Elle ne voulait pas décevoir ses parents qui vivent en Angleterre et qui ont dépensé une grosse somme d’argent pour célébrer la cérémonie de mariage. C’est le contraire ki fine arrivé. Mo nièce fin passe bien misère kot sa fami-là! Li pas ti pe dire nou narien. Li ti pe subir…

Et ce n’est qu’à partir de la semaine dernière que l’affaire a éclaté au grand jour lorsque le père et le fils auraient enfermé la jeune femme dans une chambre pour qu’elle ne puisse pas communiquer avec ses proches. “Ma nièce a pu trouver un moyen de raconter son calvaire à l’une de ses tantes qui habite dans l’est du pays. C’est ainsi que les parents de ma nièce ont appris dans quelle situation se trouve leur enfant à Pailles.

Ses parents n’ont pas tardé à réagir. La mère de S.K. a appelé ses proches et leur a demandé de prendre les dispositions pour que S.K. retourne chez sa tante qui habite dans les hautes Plaines-Wilhems. D’ou la décision des proches de conduire la jeune femme au poste de police, vendredi.

Selon d’autres sources, l’ancien garde-chiourme et son fils auraient emmené la jeune femme chez un psychiatre pour mieux “comprendre son comportement.”  Elle était sous l’effet d’antidépresseurs. Ce n’est que deux jours après quelle a repris connaissance”, dit une proche.

Pour se faire excuser, Fhazel Korimboccus a envoyé un courriel à sa belle-mère qui se trouve toujours en Angleterre pour avouer que leur couple battait de l’aile et que sa femme “gagne problème, nek la guerre selma. Li ene bon madame, mais c’est moi ek mo fami ki pas bon.

Selon les dernières nouvelles, Fhazel Korimboccus et son père seront interrogés d’ici lundi.