“Ki nou ‘le? Gandia! Sintetik nou pa ‘le!” Ils étaient une cinquantaine d’individus à s’être joints à la marche pacifique pour le cannabis, tenue ce samedi 2 novembre à Rose-Hill.

Tous ont unanimement plaidé pour la légalisation de la consommation du gandia à Maurice, « parski li enn plant ki lanatir inn donn nou”, ont-ils argué.

“Nou bann zenes pe fini ek sintetik ek gouvernman pe fer politik dominer, nou bizin lager nou drwa », a lancé un des adhérents de Cannabis Legalisation and Informative Movement (CLAIM).

« Dimounn pe bizin kasiet ou al deor pou gagn kanabis medikal, li pa normal », a déploré Selven Govinden, membre du collectif. Pour ce dernier, il est « malheureux et honteux » de ne voir aucun leader des partis politiques présents dans la marche ce samedi.

« Nou pe kontign avoy dimounn dan prizon akoz kanabis, li pa lozik. Gouvernman bizin trouv enn solision », a lancé Vince Pillay, membre de CLAIM présent lors de la marche.

CLAIM réclame « la légalisation du cannabis dans tous ses aspects », et soutient que cela aiderait à réduire le trafic et la consommation de drogues synthétiques dans l’île.

« Peu importe le gouvernement qui succèdera, notre combat continue », a affirmé Selven Govinden.