Bâtiment du ministère du Travail

249 cas de non-paiement de salaires consignés officiellement

Le ministère du Travail, du Développement des Ressources humaines et de la Formation demande aux travailleurs, qui ont été licenciés ou qui n’ont pas été payés pendant la période de confinement, de rapporter leurs cas aux inspecteurs du travail dans les plus brefs délais, soit avant la fin de cette semaine. D’autre part, à vendredi dernier, l’on dénombrait 460 licenciements, contre 346 au 17 avril.

En parallèle, les inspecteurs du ministère du Travail ont pu convaincre un certain nombre d’entrepreneurs de surseoir à leur décision de fermeture. Ils se penchent actuellement sur le cas de 249 salariés qui n’ont pas encore obtenu de salaires depuis le mois dernier. Quelque 126 entreprises ont partiellement payé leurs employés à vendredi dernier. Le ministre a pu jusqu’ici réglé 225 cas. Le ministère veut s’assurer que des employés ne se retrouvent pas sans salaire à la fin de ce mois. « Nous invitons donc les travailleurs à communiquer au ministère du Travail leurs griefs pour qu’on puisse intervenir et en même temps pour communiquer à la Mauritius Revenue Authority les noms des entreprises qui ne sont pas en train de payer leurs travailleurs », déclare au Mauricien, Mariaven Caremben, Special Adviser du ministre du Travail, Soodesh Callichurn. Il a rappelé que, si les entreprises n’ont pas suivi les procédures en cas de compression du personnel, soit informer au préalable le Redundancy Board et discuter avec les représentants des travailleurs, ces cas seront considérés comme une mise à pied injustifiée.
« Les employeurs ont tout intérêt à réintégrer les travailleurs licenciés pour qu’ils puissent bénéficier de l’assistance de la MRA pour le paiement de salaires des employés. Et même si la MRA a déjà crédité les comptes des entreprises pour le paiement de salaire des salariés, cette institution les obligera à rembourser cette enveloppe salariale. Il y a une condition attachée à cette aide : aucun travailleur ne devrait se retrouver sans salaire vu l’aide de la MRA. Nous voulons mettre fin à cette pratique », précise Mariaven Caremben. Depuis que le ministère du Travail a invité les travailleurs à le tenir au courant de la situation, 6 371 appels téléphoniques et 1 275 plaintes officielles ont été enregistrés. Ils peuvent également adresser leurs doléances sur le portail de la Citizen Support Unit.