Comme c’est le cas depuis 1993, l’Union Tamoule de Maurice (UTM) a célébré ce matin l’Aadi Padinettam Perukku Vizha sur les berges de la rivière d’Ébène. Plusieurs couples ont renouvelé leurs voeux de mariage et se sont juré fidélité et respect mutuel lors de la traditionnelle cérémonie de renouvellement de la cordelette qui retient l’alliance. Une fête culturelle était également au programme.
L’Aadi est célébrée depuis des millénaires et a occupé une place privilégiée dans chaque famille tamoule. Les couples tamouls et leurs familles se rendent à l’occasion aux berges d’une rivière pour renouveler cette corde safranée et mystique, symbole de l’unité, de l’amour et de l’intégrité au sein du foyer. Comme le veut la tradition, la femme porte cette corde pieusement au cou jusqu’au dernier jour pour consolider l’unité des époux aussi bien dans la prospérité que dans l’adversité.
Selon Ganessen Annavee, président de l’UTM, il est « plus que nécessaire » de resserrer les liens familiaux, surtout « en cette période difficile où le tissu familial se désagrège, entraînant le divorce et la violence conjugale ». Niven et Kelvina, qui se sont unis en juin de cette année, ont revêtu les habits traditionnels qu’ils avaient portés le jour du mariage pour célébrer leur premier Aadi ce matin. Tout en se jurant fidélité et longue vie, ils ont participé à des rituels et ont déversé du lait dans la rivière. La guirlande de fleurs échangée le jour des noces a également été déposée dans la rivière. Les couples ont exprimé leur bonheur de procéder aux échanges des alliances en remplaçant l’ancien cordon sacré par un nouveau thali. Ils demandent ainsi la grâce de dieu afin qu’ils vivent dans la paix et l’harmonie. Le cordon qui a été sali est déposé dans l’eau courante.