La première participation d’Anwar Abbasakoor, candidat au N° 2 pour l’Alliance Lepep, est motivée surtout par « une situation presque pourrie qu’il importe de redresser ». Du MMM dans lequel il se trouvait autrefois, le candidat converti au ML retient que « le sens du devoir vis-à-vis de l’électorat est le but sincère de servir le pays et non pas ses propres intérêts ». De l’autre côté, Ameer Meea en est à sa deuxième participation au N° 3. Témoin au quotidien des affres de la drogue dans son quartier, il veut en faire un combat prioritaire. Il déclare : « Il ne faut pas être un grand mathématicien pour savoir quels seront les résultats au N° 3. »