Le déboisement sauvage d’un terrain situé à l’entrée de la gare routière et menant au Centre de recherche de la localité a suscité un vif émoi chez les habitants d’Albion la semaine dernière. Plusieurs membres des forces vives de la région, avec à leur tête Alain Aliphon, membre du Conseil de district de Rivière-Noire, sont montés au créneau pour dénoncer « ce massacre ». « Massacre » effectué, selon nos informations, dans le cadre des travaux futurs que compte entamer le propriétaire, un proche du pouvoir, sur ce terrain loué à bail, pour la construction d’un bâtiment industriel.