La NV200, une petite fourgonnette de la marque Nissan, est présentée par ABC Motors comme étant un véhicule utilitaire qui a tout pour séduire les taxis mauriciens.
Le concessionnaire affirme que ce modèle constitue « une nouvelle option pour les taxis. » D’ailleurs cela est déjà le cas dans la capitale britannique qui vient de donner son agrément pour remplacer une partie de sa flotte de « Black Cab » par des fourgonnettes nippones.
« Introduit à Maurice en 2011 par ABC Motors, le modèle connaît déjà un certain succès auprès des entreprises qui bénéficient des caractéristiques d’un véhicule qui met leur marque en valeur en lui conférant un caractère avantageux, novateur et professionnel. Reconnue pour son ergonomie, la petite fourgonnette compacte Nissan constitue une nouvelle option pour les taxis », indique-t-on du côté du concessionnaire.
À l’étranger, pour répondre aux exigences de l’Association des chauffeurs de taxi londoniens et du Bureau du maire de la capitale anglaise, la marque Nissan a consenti à de nombreuses modifications sur la NV 200. Le résultat : une partie avant redessinée, qui transforme la fourgonnette de Nissan et accroît sa ressemblance avec le traditionnel « Black Cab ». De grands phares ronds et une large calandre chromée remplacent ainsi le visage familier de la NV200. Les pare-chocs avant sont aussi désormais uniques à la version du taxi. Sur le toit un éclairage LED a été ajouté pour augmenter l’éclat de l’enseigne orange du taxi et permettre une meilleure localisation par les voyageurs.
Nissan a obtenu l’agrément de la ville londonienne pour la première fois en août 2012. « À cette époque, l’utilitaire NV200 répondait déjà aux exigences de la ville londonienne pour le transport publique. Cet assentiment a son importance puisque les véhicules servant au transport des personnes à Londres doivent répondre à un cahier des charges très strict, sans égal dans le reste du pays », poursuit-on chez ABC Motors.
Il y a environ 22 000 « Black Cabs » à Londres, et environ 11% du marché est remplacé par de nouveaux véhicules chaque année. « Nissan espère prendre des parts de marché au vieillissant TX4, qui utilise un moteur diesel moins efficace, de 2,5 litres – la version automatique a en moyenne juste 33.6mpg avec des émissions de CO2 de 222g/km », affirme le concessionnaire local. Selon ce dernier, Nissan a également confirmé qu’il compte fournir une version électrique de son taxi londonien – basé sur le fourgon e-NV200, qui a déjà été testé dans la capitale – sur les routes au cours des prochaines années. L’e-NV200 partage sa technologie de batterie avec la Nissan Leaf, afin que les conducteurs de taxi soient en mesure de reconstituer jusqu’à 80% de charge dans les 30 minutes à l’aide d’un chargeur DC rapide.