Le Premier ministre de la Jamaïque, Michael Holness, qui est attendu au pays au début de la semaine prochaine, s’adressera à l’assistance lors de la cérémonie organisée par le Morne Heritage Trust Fund, le centre Nelson Mandela et la Creole Speaking Union. C’est ce qu’indique le programme officiel, qui a été diffusé hier par le ministère des Arts et de la Culture.

Contrairement aux années précédentes, c’est dans le village du Morne et non sur la plage du Morne qu’aura lieu la cérémonie officielle de la célébration de l’abolition de l’esclavage. Ce changement devrait permettre aux habitants du village, dont une bonne partie sont des descendants directs d’esclaves, de mieux s’impliquer. Cette initiative fait suite à une demande des villageois et a été recommandée par l’Unesco, qui considère le village comme « un endroit symbolique de l’histoire des esclaves et de leurs descendants ».

La cérémonie sera précédée du dépôt de gerbes au monument international de la route des esclaves en face de la plage publique du Morne avant que les invités ne se rendent dans le village. La veille, soit le 31 janvier, une cérémonie de dépôt de gerbes est également prévue à Pointe-Canon, Mahébourg. La partie protocolaire sera réservée aux discours des personnalités, dont le Premier ministre de la Jamaïque et celui de Maurice. Un programme culturel d’une trentaine de minutes a également été conçu.

Il comprendra un pot-pourri de séga retraçant les différents styles de musique joués par les esclaves, tels le séga tipik, le séga tambour, le séga Chagos et le séga d’Agaléga. Stephan Bongarçon a conçu un numéro d’expression corporelle sur le thème “lame dan lame”, qui est également le thème choisi pour la célébration du jubilé de l’indépendance, avec la participation des Zanfan Lemorn.