La commémoration officielle du 177e anniversaire de l’abolition de l’esclavage aura lieu à 10 h le 1er février sur la plage du Morne par le Premier ministre Navin Ramgoolam. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee, lors d’une conférence de presse à son bureau hier.
La cérémonie officielle sera marquée par le dépôt de gerbes au pied du Monument de l’Esclave par diverses personnalités et par deux discours, celui du Premier ministre et celui de la vice-présidente de la République Monique Ohsan-Bellepeau, en l’absence du président Sir Anerood Jugnauth. La cérémonie officielle prendra fin à midi, souligne M. Choonee.
Dans le cadre de cette commémoration, le ministère des Arts et de la Culture se joint au centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA) dans l’organisation du rallye du 31 janvier dont le départ sera donné au Bassin des esclaves à Pamplemousses.
La procession passera par le cimetière des blancs dans un esprit de réconciliation, affirmait la présidente du CNMCA, lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Elle s’arrêtera à Plaine-Verte sur les lieux où avaient été décapités le prince malgache Ratsitatana et tous ceux qui se rebellaient contre le système d’asservissement avant de procéder vers l’Aapravasi Ghat, également classé au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que site où les premiers travailleurs engagés mais avant eux des esclaves ont foulé le sol mauricien. Elle se dirigera vers la Place d’Armes, passera devant l’hôtel du gouvernement avant de se rendre au Jardin de la Compagnie. Elle poursuivra derrière les Casernes vers le canal Dayot jusqu’au Vieux Pont de Grande-Rivière. Autant de lieux portant les traces de la sueur des esclaves. Cette première partie du rallye prendra fin au Plaza.
Sur les quelque 20 kilomètres qui séparent Pamplemousses et Rose-Hill, dix-neuf stations de relais sont prévues pour le passage de « la flamme de la liberté ».
Les collectivités locales, les étudiants, élèves des écoles et des collèges de même que des clubs de jeunesse et des fédérations sportives sont invités à se joindre au Rallye.
Si le CNMCA entamera une deuxième procession à partir du terrain de foot de Rivière-Noire en fin d’après-midi pour converger vers Trou-Chenille pour une veillée, le Morne Heritage Trust Fund (MHTF) organisera une soirée séga tipik sur la plage du village du Morne, le 31 janvier. Le président par intérim du MHTF Mathieu Laclé précise, en réponse à une question de la presse, que le séga tipik fait partie de l’histoire de Maurice et qu’on ne peut pas l’omettre lors de cette célébration. Pour sa part, Mookhesswur Choonee précise qu’une omission peut conduire à une dilution des cultures.
Auparavant, à 16 heures, le 31, est prévu un dépôt de gerbes à Pointe-Canon, à Mahébourg, lieu où le gouvernement commémorait l’abolition de l’esclavage auparavant.
Le lendemain, l’Institut de Maurice à Port-Louis, sous l’égide du Mauritius Museums Council (MMC), accueillera une exposition de maquettes représentant le site du Morne, patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit, selon M. Laclé, des travaux d’artistes dans le cadre d’un concours organisé par le MHTF. L’exposition durera une semaine à compter du 2 février.