Le Centre Nelson Mandela pour la culture africaine organise un rallye en deux parties le 31 janvier autour de la liberté pour commémorer le 177e anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Le départ sera donné à Bassin-des-Esclaves à Pamplemousses et l’arrivée est prévue dans la soirée devant la montagne sacrée du Morne. Les participants s’arrêteront notamment à l’Aapravasi Ghat, lieu foulé par les premiers Africains et Malgaches mis en état d’esclavage.
« Nous voulons donner au rallye une dimension porteuse d’espoir », fait ressortir au Mauricien Danielle Turner, directrice du Centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA). Pour marquer cela, un flambeau accompagnera la procession de Pamplemousses au Morne. « À travers ce parcours, nous voulons donner le vrai sens à la montagne sacrée du Morne. »
Le départ du rallye sera donné à Bassin-des-Esclaves à Pamplemousses à 9 h 30. Selon l’histoire orale, c’est là où les colons faisaient prendre un bain aux esclaves avant qu’ils ne soient acheminés sur les plantations. « Bann dimounn dan landrwa osi dir ki se la ki bann esklav ti vinn baigner apre zot zourne travay forse », fait ressortir un article dans le magazine 2011 du centre qui sera lancé cet après-midi. La procession passera par Terre-Rouge pour s’arrêter à Plaine-Verte sur les lieux où avait été décapité le prince malgache Ratsitatane et tous ceux qui se rebellaient contre le système d’asservissement. Mme Turner annonce l’intention du centre de demander qu’une stèle soit érigée sur place pour marquer cette période de l’histoire.
La procession se rendra ensuite à Aapravasi Ghat. « C’est un lieu hautement symbolique pour deux raisons : les premiers Africains- Malgaches mis en état d’esclavage y avaient foulé le sol mauricien ; les engagés africains et malgaches sont aussi passés par ces lieux par la suite. » Elle se dirigera vers la Place d’Armes, passera devant l’hôtel du gouvernement avant de se rendre au jardin de la Compagnie, elle poursuivra derrière les Casernes vers le canal Dayot jusqu’au Vieux Pont de Grande-Rivière. Autant de lieux portant les traces de la sueur des esclaves. Cette première partie du rallye prendra fin au Plaza.
Les collectivités locales, les étudiants, les élèves des écoles et des collèges de même que des clubs de jeunesse et des fédérations sportives sont invités à se joindre au rallye. La présidente du CNMCA indique qu’il y aura plusieurs groupes qui marcheront. « De Pamplemousses à Rose-Hill, ça fait environ 20 kilomètres. Il y aura des points de relais. Les élèves du Sud et de l’Est ont quant à eux rendez-vous à St-Jean. Ils marcheront jusqu’au Plaza. » Danielle Turner indique que dans l’après-midi, le flambeau sera transporté à Rivière-Noire. « Nous demanderons à l’évêque de Port-Louis de faire claironner le clocher de l’église à 18 heures », fait-elle ressortir.
Une deuxième procession quittera alors les lieux pour converger vers Le Morne et Trou-Chenille, où une veillée sera organisée comme c’est le cas annuellement. Tout le long du trajet est prévue une animation musicale entrecoupée de sirandanes et de slams. Sera diffusé, l’hymne de la Liberté intitulé Wi nou kapav. Écrit par Danielle Turner, il est interprété par Ingrid Arles et mis en musique par les stagiaires d’un atelier animé par Menwar au centre. Les participants et public auront l’occasion de revivre letan lontan en entendant les sirandanes dites par Julien Lourdes.
Un message d’espoir sera également lancé à tous, surtout les jeunes avec la traduction de la poésie de Rudyard Kipling, « If », en créole et slammée par un jeune. « Nous estimons avoir la responsabilité de partager cette poésie avec les jeunes », affirme Mme Turner en leur disant que « nous avons contribué à la construction de ce pays et nous pouvons continuer à le faire ».
———————————————————————————————————————————
Le Black History Month lancé cet après-midi
Le Centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA) lance son Black History Month (BHM) cet après-midi à la municipalité de Port-Louis. Pour marquer cet événement, il présentera son premier magazine qui fait un survol des principales activités organisées au cours de l’année 2011. Sa directrice Danielle Turner souligne qu’un nombre restreint du magazine a été publié et que le centre préfère en proposer une version électronique. Ainsi tous ceux intéressés pourront le télécharger du site du centre très bientôt.
Est également prévu au mois de janvier le lancement du livre Le marronnage à l’île de France de Mgr Nagapen en version électronique. En rupture de stock en librairie, le centre le propose en version électronique également. Idem pour le magazine d’histoire 1st Freedom fighters lancé l’année dernière. Le centre proposera aussi une compilation des discours du politicien et parlementaire mauricien Guy Rozemont en version électronique. Danielle Turner souligne le choix de proposer des livres en version électronique rejoint la vision du gouvernement de construire une île Maurice durable et favoriser une démocratisation de l’information.
Le Black History Month sera aussi marqué par une journée consacrée à la femme mauricienne qui lutte quotidiennement pour sa famille. Ce sera le 18 février. Ce jour-là un hommage sera rendu à Lisette Talate, militante chagossienne récemment décédée. Déracinée de son île natale Diego, la défunte a lutté pendant quarante ans aux côtés des siens pour un retour dans son archipel.
Un concours d’élocution en créole sera organisé à l’intention des élèves du Higher School Certificate (HSC). Ils seront appelés à réfléchir et à s’exprimer sur la contribution des propositions de la Commission Justice et Vérité pour une meilleure île Maurice. Des conférences seront aussi organisées dans les établissements scolaires.
———————————————————————————————————————————
Lancement d’un magazine en kreol morisien
Le Centre Nelson Mandela pour la culture africaine (CNMCA) lance son premier magazine cet après-midi à Port-Louis. Une publication quasiment en créole, utilisant la grammaire et l’orthographe Kreol Morisien, souligne au Mauricien la directrice du centre Danielle Turner. Le magazine en couleur sera disponible sur le site internet du centre très prochainement.