« Sela ve dir ki Moris li sel pei omond kot li enn dezavantaz konn enn Premyer minis », a lancé le Premier ministre, Navin Ramgoolam en réponse aux questions de la presse. C’était hier, à sa sortie de chez Elizabeth Louis, doyenne du Morne, âgée de 85 ans. Il a bien vaillamment accepté de répondre aux questions de la presse après une déclaration sur sa rencontre avec cette native de Trou Chenille.
Répondant aux questions de la presse sur ses énoncés portant sur la jalousie et la manipulation à l’occasion de la célébration du 178e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, Navin Ramgoolam a d’emblée affirmé qu’il faisait référence à la presse et autres intellectuels maniant la plume qui, selon ses dires, « écrivent des faussetés ». Il insiste être pour des critiques mais pas de rumeurs. « Pa tcheker naryen, lot rimer, lot rimer. Ki pe fer-la ? Pe rod detrir mwa. Sa pa pou resi sa », affirme-t-il
Le PM fustige l’opposition qui selon lui veut faire accroire qu’il a favorisé telle ou telle partie. « Al gete papa si pa inn done, okontrer inn perdi. » Il revient sur son discours prononcé plus tôt pour dire que ceux qui en ont, semblent avoir tous les droits. « Dimoun mizer fer demars pa gagn drwa », poursuit-il. « Bizin sanz sa mentalite-la. » Selon lui, derrière toutes ces critiques, il y a de gros intérêts financiers. Il affirme ne pas avoir peur de se battre contre eux.