Les habitants du village du Morne s’attellent à reconstituer le village de Trou-Chenille tel qu’il était à l’époque où les esclaves marrons et leurs descendants y vivaient, a indiqué le ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee lors d’une conférence de presse à Port-Louis hier. Un projet qui s’inscrit dans le cadre des commémorations du 178e anniversaire de l’abolition de l’esclavage à Maurice. Prenant à témoin le ministre des Administrations régionales Hervé Aimé, M. Choonee a aussi affirmé que Navin Ramgoolam avait émis le souhait de rendre visite à l’aîné du village du Morne et de prendre le thé chez lui le 1er février.
Les activités marquant les commémorations du 178e anniversaire de l’abolition de l’esclavage à Maurice commencera la veille, soit le 28 février, avec un dépôt de gerbes à Pointe-Canon, à Mahébourg, à 16 heures. Parmi les personnalités qui participeront à cette manifestation symbolique, pour la première fois, il y aura le président de la nouvelle Creole Speaking Union, Arnaud Carpooran. Il participera aussi à la cérémonie de dépôt de gerbes le lendemain au Morne devant le monument de l’esclave inconnu, qui se situe sur la route de l’esclavage, et de l’engagisme de l’océan Indien.
Cette année, la cérémonie démarrera à 10 h 30 avec une animation culturelle. Le Président de la République, Kailash Purryag, le Premier ministre Navin Ramgoolam, le leader de l’opposition ainsi que d’autres personnalités sont attendus au Morne pour le dépôt de gerbe à 11 heures.
Après les discours de circonstance, un spectacle – monté par « les enfants du Morne » – aura lieu. Le PM Procédera aussi au lancement du livre Al lasas perdi plas, réalisé sous la direction d’Arnaud Carpooran, sociolinguiste à l’Université de Maurice. « Ce livre volumineux de 250 pages comptent des proverbes et des sirandanes mauriciens en créole en grafi larmoni, avec des traductions en anglais et en français. Le livre est illustré », indique M. Carpooran.
Les invités sont invités à se rendre au village du Morne par la suite, pour une visite du village reconstitué de Trou-Chenille, qui occupera la plage du Morne, en face du bureau du Morne Heritage Trust Fund (MHTF). Une exposition sur l’histoire, la généalogie, les artefacts trouvés lors des fouilles au Morne et les activités économiques « de nos ancêtres de la région » aura lieu.
Le Premier ministre participera également à cette visite, fait ressortir le ministre Choonee. Il dit souhaiter rencontrer la personne la plus âgée du village chez lui. Une demande qui semble être très bien accueillie par Edley Chimon, le président du MHTF. Celui-ci a annoncé que des sorties en mer sont aussi prévues afin que les Mauriciens puissent voir, de la mer, Trou-Chenille. « Ce sont les pêcheurs du village qui organiseront ces sorties gratuitement pour le public », fait ressortir M. Chimon.
Une « régate laram », est aussi prévue. Selon M. Chimon, du fait de la faible profondeur de la mer à cet endroit, « on ne peut faire une autre régate que celle à la rame ».
Le village reconstitué sera ouvert du 1er au 10 février de 9 à 17 heures. M. Choonee indique que le ministère de l’Éducation organisera des visites scolaires sur les lieux pendant cette période.