Ils sont présents à l’école durant le trimestre mais seraient contraints depuis plusieurs semaines à un « chômage technique » involontaire lorsqu’il s’agit de dispenser des cours dans les classes de Form V et de Upper VI/Third Year en raison de l’absence chronique des élèves. Selon un calcul réalisé avec l’aide de quelques profs de carrière et de recteurs dans le secondaire d’État, ces ressources humaines mises en veilleuse dans 62 collèges ne coûteraient pas moins de Rs 17 M par mois, une somme concernant uniquement les salaires.
Cette estimation financière tient compte des aspects suivants, à savoir, le nombre de periods, le nombre de profs requis pour les classes de Forms V/Upper VI et salaires du personnel. En général, le time-table pour trois classes de Upper VI et trois classes de Form V comprend un minimum de 240 periods par semaine pour les core subjects. L’enseignement des autres matières d’après le choix des élèves donne alors un nombre plus élevé de periods par semaine.
Nos interlocuteurs soulignent que dans certaines National Schools, soit celles qui sont les plus en vue, il y a quatre classes de Form V et quatre classes de Upper VI, et l’emploi du temps donc comprend un total de 320 periods par semaine pour les core subjects.
S’agissant du temps consacré à l’enseignement, un prof doit enseigner une moyenne de 30 periods par semaine. « Pour couvrir les 240 periods le chef d’établissement doit prévoir au moins huit profs ». Venant aux rémunérations, selon le dernier rapport du PRB, un Educator commence sa carrière avec Rs 25 525 et le Top salary est de Rs 61 325.
D’habitude, ce sont les profs ayant plusieurs années d’expérience qui sont choisis pour enseigner dans les Upper Forms. Pour calculer ce coût des ressources humaines non utilisées en Forms V/Upper VI, nos interlocuteurs qui sont eux-mêmes des enseignants de carrière ont établi une moyenne et avancent un chiffre de Rs 35 000 comme salaires. Ainsi, les dépenses pour les salaires de huit enseignants par école par mois sont de Rs 280 000. Et pour 62 collèges d’État le coût des salaires est de Rs 17 360 M par mois. Les dépenses pour le transport du personnel enseignant ne sont pas comprises dans ce calcul du coût des ressources humaines.
« Nous sommes conscients qu’il y a un gros gaspillage des ressources humaines et financières en période d’école lorsque les enfants ne sont pas là. Il s’agit de l’argent des contribuables mais ce n’est pas de notre faute si on n’enseigne pas », martèlent les profs. Mais que pensent les syndicats d’enseignants au sujet du coût des ressources non utilisées ? « Le ministère de l’Éducation est parfaitement au courant de tous les aspects du problème de l’absentéisme et de ses conséquences. Nous sommes prêts à collaborer pour trouver une solution, au ministère de réagir », répond la Education Officers Union.