Le ministre du Logement et des Terres demande aux jeunes de s’inscrire dans la mission destinée à éliminer la pauvreté et le problème de sans-logis dans le pays. « Faites du logement décent une matière de conscience et d’action », a dit Abu Kasenally aux jeunes dans son message à l’occasion de la célébration de la Journée de l’habitat lundi.
« Un logement décent et sain a des effets positifs sur la santé de la famille et la sécurité physique. Il lui donne aussi la dignité, la stabilité et un environnement approprié pour l’éducation des enfants », a déclaré le ministre du Logement et des Terres. Abu Kasenally a cité les divers plans institués par l’État en vue d’offrir un logement à un coût raisonnable à tous, comme les dons financiers pour couler des dalles, la vente des anciennes maisons de la CHA aux bénéficiaires, les projets intégrés de logement social et la construction de maisonnettes pour les victimes des catastrophes naturelles.
L’initiative du gouvernement en vue d’assurer un logement de base aux familles défavorisées a également été soulignée par Abu Kasenally. Cette initiative comprend les 1 000 arpents de terre obtenus de la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA) et l’utilisation de l’argent provenant du Corporate Social Responsibility Fund pour des projets sociaux approuvés en faveur des groupes vulnérables. « Un logement décent est non seulement une nécessité de base pour chaque humain mais représente aussi un droit de base qui inclut la sécurité et la non-discrimination par rapport au logement et à l’accès préférentiel aux groupes vulnérables », a-t-il déclaré.
Selon le ministre, Maurice est l’un des rares pays au monde où 88,8 % de la population possèdent leurs propres maisons, soit 93 % dans les régions rurales et 83 % dans les régions urbaines. « Nous voulons maintenant développer une approche humaine basée sur l’environnement physique et social, la participation des bénéficiaires, le développement d’une économie locale et le renforcement des capacités des services de l’État dans le logement social », a-t-il ajouté.
La Journée mondiale de l’habitat, une initiative des Nations unies, est, depuis 1985, commémorée chaque année le premier lundi du mois d’octobre. Elle encourage la réflexion sur l’état des villes et des villages et le droit à un logement décent.