La magistrate Kesnaytee Bissoonauth, siégeant en Cour intermédiaire, a infligé à un dénommé Ernest David Richard, un aide-chauffeur de Cité Vallijee, une peine de deux ans de prison. Ce dernier avait été reconnu coupable d’avoir eu de relations sexuelles avec une handicapée mentale, laquelle avait 22 ans aux moments des faits.
Selon les détails de l’enquête, le 5 septembre 2010, la victime se trouvait dans un autobus lorsque l’accusé est venu s’asseoir à côté d’elle. Ernest David Richard, qui avait élu domicile chez un ami à Résidence Vallijee, avait alors attendu l’arrêt d’autobus pour suivre sa victime et la traîner de force à son domicile. Là, il lui aurait alors fait boire de l’alcool avant de lui ôter ses vêtements et avoir des rapports sexuels avec elle. La victime a néanmoins réussi à s’enfuir en  brisant une fenêtre de la maison. Une fois dehors, elle a ensuite demandé de l’aide puis a consigné une déposition à la police. La jeune handicapée, âgée de 28 ans aujourd’hui, est internée à l’hôpital Brown Sequard depuis cette agression.
Pour sa défense, Ernest David Richard a expliqué que le jour des faits, il avait aperçu la victime ivre en compagnie d’une connaissance à lui. Son ami lui aurait alors demandé d’accompagner la victime chez elle. Tous deux auraient cependant fait un détour par chez l’accusé. La victime aurait alors insisté pour rester chez lui et ils auraient fini par avoir des relations sexuelles. Jugeant « peu crédible » la version de l’accusé, la magistrate Bissoonauth l’a reconnu coupable de la charge portée contre lui.