Trente-quatre évêques chiliens ont remis leur démission au pape François, ce vendredi 18 mai. C’est ce qui est ressorti de la conférence épiscopale chilienne tenue aujourd’hui. Les 34 évêques étaient venus à Rome rencontrer le pape et avaient remis leur démission, dans le contexte d’un rapport concernant un scandale de pédophilie au Chili.

Une investigation menée par deux enquêteurs, que le pape avait dépêchés auprès des victimes d’abus sexuels, a débouché sur un rapport accablant sur l’Eglise catholique chilienne. « Prêtres soupçonnés d’homosexualité active », « comportements immoraux »« un contact quotidien et direct avec des mineurs », sont autant de dénonciations faites à l’encontre de l’Eglise catholique chilienne.

« Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu’il décide librement pour chacun d’entre nous », indique une déclaration lue devant la presse.