Le bilan d’un grave accident de la route survenu hier matin dans les lacets de Port-Mathurin, connus comme le contour Oblas, est lourd, avec une victime, Sookramanee Ramjeeawon, qui n’a pas survécu à ses blessures, deux passagers grièvement blessés admis à l’Intensive Care Unit (ICU) de l’hôpital Queen Elizabeth de Crève-Coeur, et une quinzaine de personnes soignées pour diverses blessures. Les autorités étudient actuellement la possibilité d’une évacuation sanitaire des blessés graves sur Maurice en ce début de semaine.
Les premiers éléments d’information disponibles tendent à confirmer que la principale cause de l’accident est d’ordre mécanique. C’est du moins ce qu’avancent le chauffeur de l’autobus et ceux de deux autres véhicules utilitaires balayés par le véhicule dans sa course folle. L’expertise de l’autobus “Road Warrior” par la police devrait confirmer les causes de cet accident de la route survenu vers 9 h 30 hier.
« Bis ti pe al vers Port-Mathurin. Enn kout, monn pez frein. Monn senti ki frein la pa pe pran. Monn kontinye pez frein, bis-là kontinye lansé dans la désante. Monn inn abriti. Pa pe kone kouma pou aret bis-là », raconte le chauffeur du bus alors qu’il attendait de se faire soigner à l’hôpital Queen Elizabeth II à Crève-Coeur.
Avec sa connaissance des lacets menant à Port-Mathurin, le chauffeur de l’autobus sait que le seul moyen d’éviter une grande catastrophe routière, vu que son véhicule transportait une quinzaine de passagers, était de chercher par tous les moyens à mettre un terme à cette course folle. Dans un premier temps, il ne parviendra pas à épargner un premier véhicule utilitaire, qui roulait devant lui. Le 4 x 4, embouti par le bus, est allé terminer sa course contre un arbre en bordure de route.
Mais ce n’était pas fini. Le chauffeur n’a pu éviter un autre 4 x 4 qui roulait devant lui. Ce véhicule allait faire plusieurs tonneaux en bordure de route, emportant une partie des rails de sécurité. À l’intérieur de l’autobus, les passagers ne savaient quoi faire et étaient pris de stupeur.
En abordant un de ces nombreux virages jugés dangereux, le chauffeur a pris la décision d’arrêter son bus en le dirigeant littéralement contre un mur en béton sur le côté de la route. Le mur a été emporté alors que le bus est allé se donner contre au moins trois eucalyptus dans un vacarme infernal de ferraille écrabouillée.
Le bruit infernal des crissements de pneus et de métal a attiré l’attention des habitants de la région. L’un d’eux a porté à secours à deux Mauriciennes immobilisées sous l’autobus. Les premiers secours ont été organisés, des volontaires transportant des blessés à l’hôpital en attendant l’arrivée des ambulances de la Commission de la Santé.
Une quinzaine de blessés, dont des passagers du bus et ceux des deux 4 x 4, ont reçu des soins avec des hospitalisations pour ceux les plus grièvement touchés. Rookmanee Ramjeeawon, 68 ans, a succombé à ses blessures. Cette Mauricienne faisait partie d’un groupe de huit personnes arrivées à Rodrigues la veille pour un séjour d’agrément. Des démarches étaient en cours pour le rapatriement de la dépouille mortelle à Maurice en ce début de semaine.
Les services de l’hôpital de Crève-Coeur ont été mis à rude épreuve hier. Le nouveau chef commissaire Serge Clair et le commissaire à la Santé Ismaël Valimamode se sont rendus à l’hôpital pour apporter du réconfort aux blessés de cet accident de la route, dont les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves…