Photo illustration

Raffick Mauntah, 62 ans, a perdu la vie en défendant sa fille, après que cette dernière ait été impliquée dans un accident de la route le mardi 26 février à Pailles. 

L’accident s’est produit aux alentours de 18 heures. La fille de Raffick Mauntah conduisait une Nissan Micra à la rue Bonnefin à Pailles lorsqu’elle a percuté un motocycliste de la localité. Blessé, ce dernier a fait appel à son fils Salman Neeamuth qui les a rejoints.

Une dispute a éclaté entre le fils du motocycliste et la conductrice, qui a, à son tour, appelé son père, Raffick Mauntah qui est venu lui porter secours. Selon la conductrice, sur les lieux, son père aurait été frappé à coups de poing par Salman Neeamuth, le fils du motocycliste. 

Mandés sur les lieux, les officiers de police de Pailles ont trouvés le sexagénaire inconscient sur l’asphalte entouré d’une foule. Ils l’ont transporté à l’hôpital Jeetoo où son décès a été constaté. Sa dépouille a été transférée à la morgue où une autopsie a été pratiquée par le Dr Gungadin. Celle-ci a révélé que la victime a succombé à une « coronary insufficiency ». 

Le motocycliste a été transporté à l’hôpital par des volontaires où il y est toujours admis. Son fils Salman Neeamuth a lui été arrêté le même jour et est actuellement en détention policière. Lors de son arrestation, il a déclaré à la police « missie mo finn batt missie raffick enn sel kout pwin ». Il est attendu en cour aujourd’hui.