Des officiers de la police scientifique sur le lieu de l'accident le mercredi 27 novembre

La CID de Curepipe s’intéresse à l’itinéraire du 4×4 de la police d’Eau-Coulée impliqué dans l’accident ayant fait deux blessés mardi à la station-service d’Indian Oil de Wooton. Selon nos renseignements, le conducteur, âgé de 31 ans, et son collègue étaient partis récupérer des “stationeries” aux Casernes centrales.

Sur le chemin du retour, le duo a empunté la route Terre-Rouge/ Verdun. Or, ils devaient passer par le rond-point de Wooton sur l’autoroute pour se diriger vers Curepipe et gagner Eau-Coulée, où ils devaient assurer la sécurité lors d’une marche pacifique contre la violence à l’égard des femmes. Sauf que le 4×4 est descendu vers un autre chemin menant vers la station-service.

Cet itinéraire laisse perplexe les enquêteurs qui, après avoir visionné les caméras de la Safe City, ont conclu que la visibilité était correcte, et ce malgré une route glissante. Ils ne croient pas que les deux policiers aient pu se tromper de chemin, car c’est une région qu’ils connaissent bien. Cependant, les enquêteurs sont dans l’attente d’une confirmation auprès du département administratif de la police pour savoir si les véhicules de ce poste de police sont alimentés en essence à l’Indian Oil de Wooton.

Une source à la Central Division avance : « Normalement, c’est à Curepipe que nous faisons le plein. » Il dit toutefois ignorer « s’il y a eu un changement récemment ». Mercredi, la CID de Curepipe, le Scene of Crime Office et d’autres unités de la police ont fait une inspection à Wooton pour tenter de comprendre le déroulement de l’accident. Ils ont ainsi sollicité le responsable d’Indian Oil pour obtenir l’enregistrement des images des caméras de surveillance, mais se sont heurtés à un refus, le responsable en question leur ayant signifié qu’il lui faudrait une autorisation de la cour à cet effet.

Les deux policiers n’avaient pas encore donné leur version des faits ce jeudi, étant toujours en convalescence. Ils ont été examinés par un psychologue hier.

Un témoin de l’accident a déclaré aux enquêteurs avoir noté que les deux policiers s’en étaient sortis indemnes. « Zot pa vinn ed sa de blese-la », dit-il. Et d’ajouter qu’une voiture avec, à son bord, deux policiers est arrivée peu après pour récupérer les deux hommes, alors que les pompistes Rohit Gobin et Daniel Lamarque, tous deux âgés de 58 ans, ont, eux, été évacués à l’hôpital par une équipe du Samu.

La CID de Curepipe veut également connaître l’identité des policiers ayant récupéré leurs collègues sur les lieux de l’accident ainsi que de savoir qui leur a donné l’ordre de le faire. Selon nos renseignements, les caméras de la station-service auraient enregistré toute la scène.

En ce qui concerne la voiture accidentée, une inspection préliminaire n’a pas permis de détecter de faille dans le véhicule. « Mais nous devons attendre des tests plus poussés du département mécanique de la police pour arriver à une conclusion », indique un officier du SOCO. L’enquête est menée sous la supervision de l’ACP Rassendu, Divisional Commander.

Pour rappel, le pompiste Rohit Gobin a rendu l’âme cet après-midi.