Un individu accusé d’avoir causé mort d’homme dans un accident a été blanchi en Cour de Rose-Hill. La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a conclu que l’accusé n’était pas à blâmer dans cet accident, vu que selon les preuves présentées en cour, l’autre chauffeur, décédé après l’accident, avait changé subitement de voie, causant l’impact.
Le conducteur accusé était poursuivi sous une charge de conduite imprudente. Il avait plaidé non-coupable en cour de Rose-Hill. L’accident en question s’est produit le 27 décembre 2010 à la Old Moka road, Ebène. Le chauffeur de taxi devait affirmer en Cour qu’il allait en direction de Rose-Hill via Réduit à 60 km/h quand un véhicule, qui allait en direction opposée, aurait changé de voie subitement, causant un impact entre les deux voitures. Le véhicule de l’accusé a terminé sa course sur des mains courantes. Suite à cet accident, le chauffeur de l’autre véhicule accidenté a dû être transporté d’urgence à l’hôpital mais devait succomber à ses blessures quelques jours plus tard. L’accusé quant à lui ne portait aucune blessure mais avait reçu un coup à la poitrine. Dans sa déposition à la police, le chauffeur de taxi avait déclaré que la route était sèche, bien éclairée et en bon état.
Le PC Rungbahadoor, appelé à la barre des témoins, avait confirmé que les deux véhicules allaient en direction opposée. La magistrate, prenant connaissance des preuves présentées en Cour, devait trouver que l’accusé et les occupants de l’autre véhicule accidenté avaient montré différents points d’impact sur les photographies prises par  la police. La magistrate devait dans ce cas noter que le passager du véhicule accidenté, qui avait survécu, n’était pas venu donner sa version des faits en Cour. De plus, la magistrate devait trouver que selon les photographies, il y avait des traces d’égratignures sur la voie procédant vers Rose-Hill, qui selon elle, seraient les traces laissées après l’impact. La magistrate a ainsi jugé que ces traces démontrent que c’est l’autre chauffeur qui aurait subitement changé de voie puisqu’il allait en direction de Réduit. Elle a de ce fait décidé de rayer les charges portées contre l’accusé.