Un conducteur a été trouvé coupable par la magistrate Kesnaytee Bissoonauth, siégeant en cour intermédiaire, sous trois charges : « Involuntary homicide by imprudence », « failing to report accident » et « failing to notify change of ownership ».
L’accusé avait plaidé non coupable aux deux premières charges et coupable sous la troisième. Les faits remontent au 5 novembre 2010. Des membres d’une famille se rendaient au domicile d’un proche en voiture. Sentant que sa voiture allait tomber en panne, le conducteur a décidé de se garer sur le côté gauche de la route et a allumé ses feux de détresse, vu qu’il faisait nuit et qu’il pleuvait. Alors qu’il allait descendre pour ouvrir son coffre arrière, une voiture qui venait à toute vitesse aurait percuté l’arrière de sa voiture, la projetant dans un champ de cannes. L’accident aurait causé des blessures à tous les occupants et la soeur et la mère du conducteur devaient être admises à l’hôpital. Quelques temps après, la mère devait succomber à ses blessures.
Pour sa part, l’accusé a déclaré qu’il n’avait pas vu de lumière notifiant qu’une voiture était garée sur le bord de la route. Il a affirmé qu’il devait négocier une pente la nuit et que ce n’est qu’en arrivant au bout de celle-ci qu’il a heurté le véhicule stationné.
Dans son jugement, la magistrate a trouvé que l’accusé avait été imprudent en route ce qui a causé l’accident fatal. La magistrate a aussi soutenu que le prévenu n’a pas rapporté l’accident comme il se doit selon la loi mais qu’il a juste indiqué qu’il viendrait au poste de police avec son homme de loi. Concernant la troisième charge de « failing to notify ownership », la magistrate a noté que l’accusé était le nouveau propriétaire de la voiture accidentée mais qu’il n’avait pas envoyé de lettre aux autorités concernées pour faire état du changement de propriétaire. L’accusé a ainsi été trouvé coupable des trois charges retenues contre lui et connaîtra sa sentence ultérieurement.