Accident du travail mortel hier après-midi à l’Oberoi Mauritius, Balaclava, où un employé de 21 ans a été victime d’une électrocution. Selon les premières indications, Emmanuel Taviano Swift, un habitant Sainte-Croix, était en train de remplacer une ampoule lorsque le drame s’est déroulé. Hier soir, son corps se trouvait toujours à la morgue en vue d’une autopsie.
Le décès tragique d’Emmanuel Swift constitue un drame supplémentaire pour une famille déjà bien accablée par le destin. Il y a plus de 13 ans, le frère de la victime, Cédric, alors âgé de 17 ans, avait en effet déjà trouvé la mort dans un accident de la route alors qu’il marchait. Et voilà maintenant que son frère, Emmanuel, meurt dans des circonstances tout aussi tragiques.
Le drame, survenu dans l’enceinte de The Oberoi Mauritius hier, est un coup de trop pour la famille Swift, qui tente malgré tout de rester digne dans la douleur. La mère de la victime, Marie Josée Swift (53 ans), a vu son monde s’écrouler quand elle a reçu un appel hier après-midi pour lui apprendre la terrible nouvelle : le décès de son fils, qui était affecté dans le département maintenance. « Ler mo trap telefone, mo nek tanne dir ki mo garson fine gagne coute courant. Banla dir mwa ki Emmanuel ti pe sanze enn lampoul kan sa fine arrive. Lor sa moma la, mo pa ti kone si so cas ti grav ou non. Mo ti zis kone ki fine amene-li lopital. Impe apre, mo tann dir ki mo garson ine fini mort. Monn gagne enn mari sok… » sanglote cette mère au foyer, qui se retrouve désormais avec seulement deux fils.
Marie Josée se souviendra encore longtemps de la dernière conversation avec son fils, le matin du drame, avant qu’il ne se rende au travail. « Ler li pe kite lakaz vers 6h30, li deman mwa : ma, to pou lamem midi ? Mo pou telefone twa ! Lerla mo demane li : ki to ena pour dir mwa. Li repone mwa pa presser pou to koner, mo pou call twa… Me mone ress atane so lapel, kitfwa se dan sa ler lamem ki mo garson ki pe gagne problem », poursuit la quinquagénaire. Jamais elle ne saura ce que voulait lui dire son fils.
Les funérailles d’Emmanuel Swift, qui devait fêter ses 22 ans en décembre, auront lieu aujourd’hui à 13h en l’église de Sainte-Croix. La police de Trou-Aux-Biches a ouvert une enquête pour établir les circonstances exactes du drame. L’accident s’étant produit sur un lieu de travail, le ministère de tutelle devra initier une investigation dans les meilleurs délais.