Photo illustration.

La police a enregistré trois accidents fatals survenus durant le week-end et dont les victimes sont deux motocyclistes, une passagère en croupe, et un piéton. Ce qui élève à 30 le nombre de personnes ayant perdu la vie sur nos routes depuis le début de l’année.
Une septuagénaire a rendu l’âme ce mardi matin à l’hôpital Jeetoo. Elle était avec un proche, âgé de 63 ans, à l’arrière d’une moto à Ste-Croix hier quand un minibus les a percutés. Grièvement blessés, le motocycliste et la passagère en croupe ont été admis à l’unité des soins intensifs où cette dernière n’a pas survécu à ses blessures.

Par ailleurs, un motocycliste de 19 ans est mort vers 2 heures hier, mardi matin, à l’hôpital du Nord. Ce cuisinier dans un restaurant à Grand-Baie revenait chez lui à Triolet quand il a percuté une voiture qui venait dans le sens inverse sur la route Royale à 9e Mille, Triolet. Sérieusement blessé, il a été conduit à l’hôpital, tandis que la conductrice âgée de 43 ans s’est rendue au poste de police où elle a subi un alcootest qui s’est avéré négatif. Elle a déclaré qu’elle était sur sa voie et que c’est le motocycliste qui l’a percutée. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ce drame.

L’autre accident est survenu dans la nuit de dimanche à lundi, où Dharmarajen Carpayen, âgé de 38 ans, a été retrouvé gisant sur l’asphalte à côté de sa moto sur la route Nicolay, à Abercrombie. La victime, qui a fêté son anniversaire vendredi, sortait de Ste-Croix et se dirigeait vers Roche-Bois quand le drame s’est produit. La police et le SAMU ont été mandés sur les lieux. Le personnel soignant devait noter que ce père de deux enfants avait déjà rendu l’âme. Son cadavre a été transporté à la morgue de l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis, où l’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane a attribué son décès à de multiples blessures. Entre-temps, la police d’Abercrombie a saisi la moto accidentée pour les besoins de l’enquête. À ce stade, les enquêteurs privilégient la thèse selon laquelle Dharmarajen Carpayen aurait perdu le contrôle de sa moto, car aucun autre débris n’a été retrouvé sur les lieux de l’accident. L’enquête se poursuit.

Samedi, Dharko Ungamootoo, âgé de 22 ans, a perdu la vie à Union Park quand une fourgonnette l’a percuté lorsqu’il traversait la route. Selon les premières informations à la disposition de la police, le jeune homme s’était rendu à Ébène en compagnie de ses amis pour voir un match de foot sur grand écran. Tous auraient consommé quelques verres d’alcool avant de prendre l’autobus à la gare de Rose-Hill pour rentrer chez eux à Rose-Belle. Une discussion a alors éclaté à propos du match de foot et la victime a préféré descendre à Union Park. Le conducteur de la fourgonnette, âgé de 58 ans, a déclaré à la police qu’il ne s’attendait pas à voir un piéton traverser sur cette partie de la route, d’autant que la victime n’était pas sur un passage clouté. Le quinquagénaire a déclaré avoir tout fait pour éviter la collision, mais sans succès. L’alcootest pratiqué sur lui s’est avéré négatif. Il a été relâché sur parole après avoir consigné sa version de faits. Néanmoins, le conducteur est attendu en justice ce mardi, où une accusation provisoire d’homicide involontaire sera logée contre lui.

Grièvement blessé, Dharko Ungamootoo a été transporté à l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle, où il a rendu l’âme peu après son admission. L’autopsie a attribué son décès à un choc dû à de multiples blessures. Ses funérailles ont eu lieu lundi à Rose-Belle. Le jeune homme était fils unique et après avoir perdu son père, il y a une dizaine d’années, il aidait sa mère à la maison.