Le véhicule de police accidenté et la victime, Rohit Gobin en médaillon

Sur les instructions du commissaire de police, Mario Nobin, le Central CID a ouvert une enquête pour non-assistance à personne en danger à la suite de l’accident fatal survenu à Wooton le 26 novembre dernier.

Un véhicule affecté au poste de la police d’Eau-Coulée a terminé sa course dans une station-service, percutant du même coup deux pompistes qui y travaillaient. Rohit Gobin (58 ans) a succombé à ses blessures après 24 heures passées aux soins intensifs de l’hôpital Nehru de RoseBelle alors que son collègue, lui, s’en est sorti avec une fracture à la jambe.

Si le constable Ashfaar Domun (31 ans), conducteur du 4×4, a été arrêté pour homicide involontaire, le CCID tente d’établir pour quelle raison le trentenaire et son collègue ont été évacués dans une voiture privée par leur supérieur tandis que les deux victimes gisaient au sol. Dans un premier temps, le CCID compte interroger les deux policiers qui se trouvaient dans le 4×4. Le but est d’établir le déroulement de l’après-accident.

D’ailleurs, le beau-frère de Rohit Gobin avait déposé une plainte pour non-assistance à personne en danger au poste de police de Curepipe. Les enquêteurs sont en présence des dépositions du propriétaire de la station-service et d’une pompiste qui ont confirmé que le constable Ashfaar Domun et son collègue sont partis à l’arrière après l’accident où ils ont pris contact avec quelqu’un ; alors que Rohit Gobin, grièvement blessé et son collègue Daniel Lamarque, étaient à terre, une voiture avec deux policiers est entrée dans la station-service.

Le propriétaire d’Indian Oil de Wooton a déclaré dans sa version des faits avoir demandé de l’aide à l’inspecteur de police portant un t-shirt noir, mais sans succès. Au contraire, ce dernier a escorté le constable Ashfaar Domun et son collègue dans le véhicule. Puis, ils ont quitté les lieux.

Le CCID a également appris que la voiture en question appartient à une Woman Chief Inspector. Cette dernière devra également expliquer sa décision de prêter son véhicule et quelle instruction elle a donné à l’inspecteur de police.

De son côté, le constable Ashfaar Domun avait déclaré à la CID de Vacoas qu’il roulait sur l’autoroute vers le rond-point de Wooton pour se diriger vers Sainte-Hélène où il y avait une marche pacifique dans le cadre de la Journée contre la violence à l’égard des femmes. « Larou 4×4 inn tap ar rebor beton », dit-il, en ajoutant avoir perdu le contrôle du véhicule.

Selon le policier, il n’avait plus le contrôle du véhicule qui a percuté une pompe à essence bien qu’il ait essayé de redresser son engin. « 4×4 inn tourne ek mo pann trouve si li tap avek dimoun », dit-il. Ce dernier a indiqué qu’il était « incommodé » avec l’airbag qui s’est déclenché.

Le constable Ashfaar Domun dit qu’il était « traumatisé » par l’accident et qu’il n’aurait pas prêté attention à une pompiste qui a sollicité son aide pour aider les deux victimes.