Le véhicule de police accidenté et la victime, Rohit Gobin en médaillon

Les proches du pompiste Rohit Gobin (58 ans), tué lors d’un accident à Wooton le 26 novembre 2019, ont sollicité l’Independent Police Complaints Commission (IPCC) pour l’ouverture d’une enquête sur les agissements de certains policiers dans cette affaire.

Un proche explique : « La famille souhaite comprendre ce qui s’est vraiment passé dans cette affaire car il y a beaucoup de zones d’ombre sur l’après-accident. La police ne nous donne pas d’informations et nous apprenons certains faits troublants à travers la presse, comme la présence de l’homme en t-shirt noir qui a parlé avec les deux policiers après l’accident. »

À ce stade, c’est le Central CID, assisté des éléments de la CID de Vacoas, qui enquête sur les circonstances de cet accident. Une source proche du dossier avance que la thèse de “reckless driving” est privilégiée par les enquêteurs, qui se sont basés sur les images de vidéosurveillance du projet Safe City et de la station de service d’Indian Oil. Les éléments du Scene of Crime Office, eux, ont examiné le véhicule accidenté et ont relevé que les roues arrière du 4×4 étaient lisses. Comme la route était glissante le 26 novembre, les freins n’auraient pas bien fonctionné.

Fait confirmé par le constable Ashfaar Domun, qui a déclaré avoir heurté une borne sur l’autoroute, lui faisant perdre le contrôle du 4×4 de la police d’Eau-Coulée. Il dit avoir freiné, mais que « masinn ti pe saye ». C’est ainsi, selon lui, que le véhicule a terminé sa course à l’intérieur de la station-service.

Toujours dans cette affaire, la responsable du poste d’Eau-Coulée, une Woman Chief Inspector (WCI) qui avait prêté sa voiture personnelle à ses subordonnés pour aller s’enquérir de l’accident, a été mutée au poste de Midlands en décembre. Les enquêteurs estiment également qu’elle avait la responsabilité de s’assurer que les véhicules du poste étaient en bon état de marche.

Pour rappel, un 4×4 de la police d’Eau-Coulée, faisant route vers Ste-Hélène, a subitement quitté l’autoroute pour entrer dans la station-service, où il a percuté deux pompistes. Peu après l’accident, les deux policiers dans le 4×4 ont quitté les lieux dans une voiture privée d’une chef inspectrice alors que Rohit Gobin et son collègue, Daniel Lamarque, étaient à terre en attendant l’arrivée du SAMU. Les urgentistes sont arrivés plus de 40 minutes après l’accident.

Après quelques heures passées à l’hôpital Nehru, Rohit Gobin, âgé de 58 ans, a rendu l’âme. Le constable Ashfaar Domun, au volant du 4×4 accidenté, a été arrêté et inculpé pour homicide involontaire. Selon les Casernes centrales, l’enquête est en cours.