La magistrate Razia Jannoo-Jaunbocus, siégeant en Cour intermédiaire, a rendu un verdict de culpabilité à l’encontre d’un automobiliste, accusé d’être responsable d’un accident de la route survenu le 26 mai 2012 à Khoyratty, Pamplemousses, causant mort d’homme. Un jeune homme à motocyclette qui se rendait à des leçons avait été heurté de plein fouet par le camion que conduisait l’accusé.
La magistrate a trouvé que l’accusé a fait preuve d’imprudence en n’ayant pas fait attention aux véhicules qui traversaient avant de négocier un virage. L’accident s’est produit dans la matinée du 26 mai 2012 à la jonction de Pamplemousses et Old Flacq Road, à Khoyratty. L’accusé avait expliqué qu’il était au volant de son camion et procédait en direction de Pamplemousses et qu’à la jonction, il devait tourner à droite. Il négociait un tournant aux feux verts lorsqu’il a aperçu la motocyclette, ne pouvant indiquer de quelle direction elle sortait. L’accusé a soutenu qu’il « n’a pu éviter la collision vu la vitesse à laquelle le motocycliste roulait ». Un témoin oculaire, qui était également à moto lorsque l’accident s’est produit, avait indiqué que la victime l’avait dépassé et se dirigeait vers Old Flacq Road lorsque le camion a tourné vers la même direction et a heurté la motocyclette, traînant la victime sur quelques mètres avant de s’arrêter. Le motocycliste, grièvement blessé, a succombé à ses blessures. Le rapport médico-légal a attribué son décès à un « shock due to multiple injuries ».
Le père de la victime avait indiqué que son fils se rendait à des leçons particulières, à Vallée-des-Prêtres, à moto ce jour-là et qu’il prenait souvent la route de Khoyratty. Dans l’énoncé de son jugement, la magistrate a trouvé que l’accusé a fait preuve d’imprudence et que cela a été la cause de l’accident qui a coûté la vie à un jeune homme. Elle a alors conclu que le conducteur du van « aurait dû voir la motocyclette arriver », de plus qu’il avait indiqué « avoir ralenti en attendant que les feux tournent au vert pour pouvoir reprendre la route ». L’accusé a de ce fait été reconnu coupable d’homicide par imprudence en violation de l’article 239 (1) du Code pénal et des articles 52 et 133 de la Road Traffic Act.