Ce matin, Baie du Tombeau s’est réveillée sur une vision d’horreur. Vers 7h50, une voiture noire, conduite par Ougeshsing Mundhlot, a violemment percuté deux piétons. Ne s’arrêtant pas pour autant, le véhicule rentre quelques mètres plus loin en collision avec une motocyclette.

La cavale infernale s’arrête finalement quand la voiture s’encastre dans les volets d’un bâtiment, à quelques pas.

La scène est sanglante; plusieurs blessés graves gisent sur l’asphalte.

Des témoins contactent la police et les services de secours. Les victimes sont véhiculées d’urgence à l’hôpital du Nord.

Les services de santé ne peuvent que constater la mort du motocycliste Mohamad Oozeerally, 50 ans.

Kamla Persand, 60 ans, la première piétonne percutée, est acheminée vers la salle d’opération. Mohammad Rassel, 26 ans, l’autre piéton fauché, souffre de multiples blessures est admis au ward 4 de l’hôpital du Nord.

Révolte.

En attendant la venue de la police, le chauffeur de la voiture s’enferme dans son véhicule. En dehors, les habitants révoltés se massent.

La foule grandit et, quand débarque la police, elle s’excite. Des menaces et des injures sont lancées en direction du chauffeur de la voiture, mais également des officiers forces de l’ordre.

« Gramatin-gramatin li’nn soule,
pe touy dimounn! »,
fulminent les badauds.

Les policiers encerclent la voiture pour protéger son conducteur, qui s’est cloisonné sur le siège arrière. La vitre arrière et les deux vitres avant du véhicule volent en éclats; l’atmosphère s’embrase.

La Special Supporting Unit est mandée sur les lieux. Boucliers et matraques en main, les officiers parviennent à évacuer le chauffeur de la voiture, qui est embarqué au poste de police d’Abercrombie pour son interrogatoire.

L’alcootest pratiqué sur lui se révèlera négatif.

Bilan.

A l’hôpital du Nord, la fille de Kamla Persand, Bina, patiente nerveusement dans la salle d’attente. Elle relate que sa mère se rendait au travail quand elle a été victime de l’accident. Encore sous le choc, elle confie à propos du chauffeur de la voiture que « mo habitie trouv li dan landrwa ».

De son côté, le motocycliste Mohammad Rassel, employé chez Original Confections, à Baie du Tombeau, reçoit des soins pour fractures des cotes et du pied, de même qu’une profonde lacération au visage.

Entre-temps, le corps de Mohamad Oozeerally est transporté à la morgue pour l’autopsie. Le rapport conclu qu’il a décédé de multiples blessures.

Après son interrogatoire, Ougeshsing Mundhlot devrait être placé en détention policière en attendant de passer en cour pour son inculpation.