Après avoir pris connaissance des conclusions de la Commission d’enquête initiée en Cour intermédiare et conduite par la magistrate Ida-Dookhy Rambarrun, sur l’accident fatal survenu à Sorèze le 3 mai 2013, le Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satjayit Boolell, demande à la police d’initier une enquête approfondie sur cet événement tragique.
La Commission d’enquête avait été conduite pour faire la lumière sur les circonstances de ce tragique accident ayant coûté la mort à dix personnes, dont le chauffeur de la Blue-Line appartenant à la Compagnie Nationale de Transport (CNT). La magistrate siégeant en Cour intermédiaire a attribué les causes de l’accident à des freins défectueux et la non-activation des freins à mains, à savoir des freins d’urgence. Ces freins auraient stoppé le bus dans sa folle course instantanément. Le DPP veut connaître les raisons pour lesquelles les freins ont lâché. Pour rappel, les dix victimes de ce dramatique accident qui avait provoqué de vifs émois dans tout le pays sont Deepchand Gunness, le couple Sanjay et Priya Ujoodha, la ressortissante chinoise Hu Jiang Chan, Shakuntala Ramdaursingh, Ruth Marie Moutou, Amreen Bibi Lallmamode, Delphine Pokhun, Devesh Cheeneebash et Kamla Devi Soobroydoo.