La route a été meurtrière ce week-end avec quatre morts enregistrées dans des accidents fatals. Trois des victimes étaient à moto, alors que la dernière est un piéton qui s’est fait renverser en traversant l’autoroute à Bagatelle samedi soir. Au total, 115 personnes ont été tuées sur nos routes depuis le début de cette année.
La police de Flic-en-Flac a enregistré un nouveau cas d’accident fatal, après celui d’une jeune fille de 21 ans tuée dans une voiture conduite par son ami le 27 août à son retour d’une fête. Cette fois-ci, c’est un motocycliste, Emmanuel Wesley Kausim, 31 ans, habitant Vacoas, qui a perdu la vie aux petites heures dimanche matin. La veille, il s’était rendu sur le littoral ouest pour rencontrer des amis pour faire la fête. Après quelques heures passées en leur compagnie, il a enfourché la moto, qu’il avait empruntée d’un camarade, pour rentrer chez lui. Cependant, il a perdu le contrôle de l’engin et devait heurter de plein fouet une poubelle en béton sur la route. Grièvement blessé, il a été transporté dans un centre médical, et avait déjà rendu l’âme à son arrivée là-bas. L’autopsie a attribué son décès à une asphyxie « due to aspiration of blood ». Emmanuel Wesley Kausim, surnommé Wesley Popo par des intimes, projetait de se marier l’année prochaine. Ses funérailles sont prévues cet après-midi à l’église Visitation à Vacoas. Entre-temps, la police a réquisitionné la moto accidentée pour le besoin de l’enquête. Elle soupçonne que le trentenaire était sous l’influence de l’alcool. 
Louis André Miandy, 38 ans, a trouvé la mort dimanche lors d’un accident de la route à Petit-Raffray. Il était à moto quand il a perdu le contrôle de son deux-roues et s’est violemment cogné contre des rochers dans un champ de cannes. Ce maçon, habitant la localité, sortait de chez un proche qui célébrait la première communion d’un membre de la famille. Louis André Miandy devait se rendre chez un autre proche à Grand-Gaube, mais, il n’est jamais arrivé à destination. Son cadavre a été transporté à la morgue de l’hôpital du Nord où l’autopsie a attribué son décès à des multiples blessures.
D’autre part, Akash Booluck, 19 ans, qui était admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital de Candos depuis le 20 juillet à la suite d’un accident de la route, a rendu son dernier soupir dimanche. Le jour du drame, le jeune homme était à moto en compagnie de son cousin Cédric Dorasamy. Vers 23 heures, leur deux-roues est entré en collision avec une BMW conduite par le manager d’un hôtel, sur la route de Beaux-Songes. Ils ont été violemment projetés sur l’asphalte et Cédric Dorasamy est mort sur le coup. Il avait succombé à des blessures au crâne. Son cousin, lui, a été transporté d’urgence à l’hôpital où il est décédé après presque deux mois. Les funérailles d’Akash Booluck sont prévues pour ce lundi après-midi. À noter que le conducteur de la BMW avait été testé négatif à l’alcootest.
Par ailleurs, un homme d’une soixantaine d’années, qui traversait l’autoroute à hauteur de Bagatelle samedi soir, a été percuté par une voiture conduite par un jeune étudiant en médecine âgé d’une vingtaine d’années. Ce dernier a déclaré à la police de Moka que la victime n’était pas sur un passage clouté et il ne s’attendait pas à voir un piéton traverser dans cette région. « Je n’ai pu l’éviter », a-t-il déclaré aux enquêteurs. L’alcootest pratiqué sur lui s’est avéré négatif. Le cadavre a été transporté à la morgue où l’autopsie n’a pas encore eu lieu car la police n’a pu identifier la victime jusqu’ici. Aussitôt les procédures terminées, le conducteur devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire.