L’enquête judiciaire instituée par le Directeur des poursuites publiques (DPP) pour faire la lumière sur les circonstances de l’accident survenu mercredi dernier à Grande-Rivière-Sud-Est, ayant causé la mort de quatre personnes, démarre en Cour de District de Flacq le 5 juillet. L’affaire a été appelée pro-forma ce matin devant la magistrate Navina Parsuramen, qui a fixé la date des travaux. Une quinzaine de témoins, dont des policiers, le skipper du bateau et les rescapés, seront appelés à déposer. Le parquet sera représenté par Me Pravind Harrah.
Rappelons que le 8 juin dernier, une sortie à l’Ile-aux-Cerfs entre une douzaine de membres de la force policière, dont des policiers et des Women Police Constables, affectées à des postes de police de l’est, ainsi que des membres de leurs familles avait tourné au drame. La pirogue Love, appartenant à Leelawtee Maunick, a en effet chaviré en mer à quelque 200 m du débarcadère de Deux-Frères. Un bébé de sept mois, fils d’un couple de policiers, un enfant de quatre ans, fils d’un constable, une policière de 24 ans et un constable de 35 ans avaient perdu la vie lors de cet accident.
Outre les quatre victimes, six autres passagers, qui se trouvaient à bord de l’embarcation, avaient été placés en observation à l’hôpital de Flacq. Parmi eux se trouvaient trois policières, la WPC Veerasamy, qui devait être “On Night Duty” ce jour-là au poste de Brisée-Verdière, la WPC Gopaul, qui était officiellement en congé de maladie, et la WPC Dabeea, sur le troisième “shift” à Brisée-Verdière, de même que le constable Ramkhelawon, qui était en congé hebdomadaire, Lovena Mungur, l’épouse du constable Mungur, et sa fille Nikisha. Quatre autres membres de la force policière, soit la WPC Shaloll, qui a perdu son fils de quatre ans dans l’accident, et qui était officiellement en congé maladie, la WPC Sooba Saulick, en congé de détente, ainsi que les constables Algoo, sur le troisième “shift” au poste de police de Moka, et le constable Parmessur avaient pu rentrer chez eux après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital. Le skipper du bateau, Hayward Marie, 57 ans et habitant Grande-Rivière-Sud-Est, avait été arrêté sous une charge provisoire d’homicide involontaire avant d’être relâché sous caution.